Désencombrer à la retraite: simplifier sa vie et celle des enfants

D

Il y a des moments dans la vie qui nous amènent naturellement à évaluer et réévaluer nos priorités et nos avoirs. Notre regard peut avoir changé sur ce qui nous apparaissait essentiel en début de carrière et lorsque les enfants grandissaient. Il n’est pas nécessaire d’attendre un déménagement pour faire du tri; voici quelques astuces, basées sur notre expérience et celle réussie des parents de Michel, pour désencombrer à la retraite.

Musique à écouter pendant ou après la lecture de ce billet (il se peut que l’écoute simultanée ne soit pas possible) : Solringen par Wardruna (groupe norvégien)

Profiter des étapes de vie décisives

Certains événements de vie font en sorte qu’on évalue nos besoins: quitter la résidence pour les études ou le travail, avoir son premier logement, déménager dans une nouvelle demeure, fonder une famille, avoir un salaire en moins (par choix ou par force), emménager avec quelqu’un, voir les enfants abandonner le foyer familial, prendre sa retraite, requérir de soins médicaux, réduire la grandeur de son logis… pour ne nommer que les plus évidents.  

S’il est bon de remettre en question ses biens à ces moments, certains repoussent les décisions à plus tard et l’espace nécessaire à l’accumulation se multiplie. Une première question à se poser est donc : avez-vous un entrepôt ailleurs que dans votre demeure? Si oui, considérez faire le tri dans celui-ci et dans votre maison afin de confirmer qu’il est encore nécessaire; y a-t-il des choses qui ne servent plus ou pour lesquelles vous auriez de la place chez vous si vous éliminiez les objets superflus?

Vos meubles, vos enfants et les antiquaires

Désencombrer à la retraite passe souvent par les meubles, surtout si on déménage. Nous avons été choyés dans nos premières années de mariage de recevoir une grande quantité de meubles et appareils dont nos deux familles se départaient. Est-ce que nos enfants voudront de nos meubles? Pas certain. Donc, avant de conserver du mobilier au sous-sol, dans le garage ou dans un entrepôt en pensant que vos enfants s’en serviront un jour, posez-leur la question directement lors d’un prochain passage ou en envoyant des photos. 

Vendre ses meubles? Ça dépend du style. En aidant quelques personnes à déménager, j’ai pu constater que les antiquaires n’acceptent que rarement les meubles anciens car ils ne trouvent pas preneurs. Les gens préfèrent des meubles plus petits, moins massifs, avec des lignes plus simples. Et il en coûte parfois plus cher de solidifier et recouvrir des chaises et sofas que d’acquérir du mobilier neuf. 

Vous ne pouvez pas imposer votre ameublement à d’autres, mais il demeure préférable et écologique de le réutiliser. Pouvez-vous trouver des personnes à qui les donner? Par exemple, afficher dans un groupe Buy Nothing, contacter un organisme d’appui aux réfugiés, etc.

Se défaire de ce qui ne sert plus

Vous êtes bien installé depuis plusieurs années et vous avez accumulé plusieurs possessions. Certaines ne servent pas, ne vous intéressent plus, mais vous y voyez encore une valeur. Fermez les yeux un instant et imaginez qu’il n’y a que ce que vous aimez et qui est utile dans la maison. L’espace serait plus aéré permettant une meilleure circulation et simplifiant du même coup l’entretien. 

On n’est jamais trop jeune pour se défaire de ce qu’on n’emploie plus. Si vos enfants ne s’intéressent pas à certains objets ou meubles en trop, offrez-les immédiatement ailleurs. Il y a tant de gens qui pourraient en bénéficier si vous les donniez. Votre demeure n’est pas un entrepôt.

Citation relative à désencombrer à la retraite : On n’est jamais trop jeune pour se défaire de ce qui ne sert plus. En arrière-plan : un vieux téléphone gris.
Photo : Renato Pozaić

Partager de son vivant

Les morceaux qui ont une plus grande valeur sentimentale sont plus difficiles à offrir; ce qui facilite l’action, c’est de savoir qui va en profiter. En donnant de son vivant, vous pouvez vous assurer que le partage est équitable au sein de votre famille. Alors que je rédigeais ce billet dans un café, j’ai croisé une dame de 85 ans qui me rapportait qu’elle a divisé toutes ses photos pour les remettre à ses enfants. Elle a fait de même avec ses bijoux et certains tableaux. Elle était tellement fière d’avoir accompli cela.

Vous pouvez aussi faire une fête ou une rencontre de partage comme l’a fait un couple après 45 ans dans la même maison (article en anglais présenté dans les références) ou suivre les conseils du livre tendance Mettez de l’ordre dans votre vie pour alléger celle des autres de Margareta Magnusson. 

Ça n’a pas besoin d’être offert à un ami ou à quelqu’un de la famille pour trouver des preneurs reconnaissants. Plusieurs personnes qui ont choisi des objets que l’on a affichés sur le site local Buy Nothing nous ont par la suite envoyé des photos de ces anciens trésors, les nôtres ou ceux de parents, dans leur demeure. Ça fait chaud au cœur et ça encourage à continuer de désencombrer à la retraite.

Réduire la taille de sa demeure

Si vous êtes à considérer un déménagement pour trouver un plus petit espace de vie (downsizing), sachez qu’il est plus facile de commencer à délester ses avoirs plusieurs mois (et mêmes années!) avant de faire des boîtes. Par exemple, si vous envisagez d’avoir une chambre en moins, c’est l’équivalent de tout ce qui s’y trouve qui doit partir. Il faut aussi penser que les besoins ne seront plus les mêmes : outils de jardinage, casseroles, vaisselles et plats de service, draps pour des lits qu’on n’aura plus… C’est l’occasion de choisir ce que vous aimez le plus et permettre à d’autres de profiter du reste.

Éviter de laisser notre encombrement en héritage

Vous qui lisez ceci, vous pensez peut-être à vos parents et à la tâche qui vous attendra lorsqu’ils quitteront leur demeure. Vous avez probablement un peu d’influence sur eux à l’heure actuelle pour les aider à désencombrer leur milieu. Sinon, vous aurez à le faire faute de choix à un moment donné. Il est souhaitable d’avoir amorcé quelques étapes avant d’être obligé d’agir.

Mais, surtout, vous avez tout le contrôle sur votre chez-vous. Prenez la décision de vous départir de votre propre surplus maintenant et ne laissez pas la tâche à vos enfants. Faites-vous et faites-leur plaisir en entamant le désencombrement aujourd’hui. De cette façon, vous pourrez profiter des bienfaits de vivre dans une demeure confortable et épurée. Nous avons mis les liens à deux billets pour vous aider dans la cuisine et avec vos collections. 

Apprenons des expériences vécues; ne transmettons pas les défis liés à l’encombrement à notre descendance. 

Ressources : 

Fête « prenez ce que vous voulez » en vue d’un déménagement

Livre de Margareta Magnusson : The Gentle Art of Swedish Death Cleaning: How to Free Yourself and Your Family from a Lifetime of Clutter (2017) En traduction : Mettez de l’ordre dans votre vie pour alléger celle des autres

7 pistes pour désencombrer ses armoires et tiroirs de cuisine

Collectionneurs intentionnels ou accidentels : comment se défaire d’une collection


Si vous avez aimé ce billet, n’hésitez pas à le partager sur Facebook ou Twitter, ou par courriel, en cliquant sur l’icône ci-dessous:

Partagez ce billet!

Ajoutez un commentaire

Avez-vous lu?