Le balado Versus

L

Parfois, souvent, la vie fait bien les choses.

Alors que nous préparions une petite escapade culturelle à Québec, nous avons reçu une invitation à participer à un épisode du balado Versus. Après de courts échanges par courriel et au téléphone, et l’écoute de ses premiers enregistrements, nous étions à la fois intrigués et en confiance. Nous avons convenu de rencontrer Dave Rouleau, le créateur du podcast, dans son studio maison lors de notre séjour à Québec.

Musique à écouter pendant ou après la lecture de ce billet (il se peut que l’écoute simultanée ne soit pas possible): Windfall par TheFatRat (Christian Büttner)

Se retrouver derrière un vrai microphone n’était pas sans rappeler, à Michel et moi, nos vieux jours à la barre d’émissions à la radio communautaire de l’Université d’Ottawa, là où nous nous sommes connus. Michel est surtout fier de la réalisation de l’émission du matin «Oeuforie» tandis que que mes meilleurs souvenirs sont à animer «Autour d’un micro», dont le concept laissait toute la place à un invité alors qu’on entamait une conversation de deux heures entrecoupées de musique. Cette fois-ci, les rôles sont renversés.

Julie Charland et Michel Gérin dans le studio maison du balado Versus avec le logo des Blue Jays en arrière-plan
Vos blogueurs dans le studio de Versus

Nous vous invitons bien sûr à écouter cet épisode du balado Versus où nous discutons de « la simplification de la vie, le minimalisme, le site Un futur simple, l’éducation, les voyages et bien plus. » Les liens pour y accéder sur différentes plateformes se retrouvent à la fin de ce billet.

Qu’a-t-on appris de l’expérience? 

1. D’abord, lorsqu’une personne fait preuve d’écoute, pose des questions de suivi, montre de l’enthousiasme à nos propos, il est facile d’arrêter le temps et de se perdre dans une conversation. Pourtant, on ne prend pas souvent l’occasion d’avoir une discussion hors des sujets habituels et en profondeur. Cela m’a rappelé que c’est ainsi que l’on apprend davantage sur l’histoire qui habite les gens. Leçon 1: s’organiser pour avoir davantage de tels échanges.

Dave Rouleau, animateur de Versus, assis à son micro.
Dave Rouleau, animateur du balado Versus

2. Lorsque l’on est passionné par quelque chose, l’enthousiasme se communique. Nous avons senti la curiosité et l’intérêt de notre intervieweur, généreux de son temps. Cela nous a amenés à vouloir satisfaire ses interrogations en répondant le plus honnêtement possible avec les précisions nécessaires. Leçon 2: en étant curieux et intéressé, on va chercher le meilleur de l’autre en interagissant avec lui.

3. Expliquer ce qu’est le minimalisme, bien que ce soit assez clair dans nos têtes et lors de nos publications, ce n’est pas si évident que ça à l’oral. Oui, les grands concepts s’expliquent, mais ce sont les décisions personnelles qui donnent sens à ce mode de vie pour chacun. Et en donnant des exemples, on se rend compte que nous ne sommes pas congruents partout et toujours. Leçon 3: nous sommes des humains inspirés par le minimalisme et notre cheminement passe beaucoup par le questionnement.

4. Nous avons pu accepter de participer au balado Versus parce que, voulant éviter les foules, nous avions peu prévu à l’horaire de notre voyage. Nous étions donc disponibles sans effort pour cette discussion qui nous a fait grandir. Leçon 4: se laisser du temps pour les cadeaux qui tombent du ciel (ou qui arrivent par la magie d’Internet).

5. C’est le deuxième balado auquel nous sommes invités, le premier étant Pour donner des elles (lien ci-dessous vers notre page d’entrevues). La baladodiffusion est comme la radiodiffusion, sauf que l’on choisit l’émission (le balado ou podcast – mot créé en 2004 par un journaliste britannique à partir de iPod) que l’on veut écouter, au moment que l’on souhaite. Avec un ordinateur et un peu d’équipement, les créateurs produisent du contenu digne d’émissions de radio. C’est très motivant de pouvoir ainsi partager nos propos avec de nouveaux auditoires. Leçon 5: On continue!

Enfin, afin de faciliter votre écoute, nous mettons ici les ressources auxquelles nous faisons allusion tout au long de l’entretien. Aussi, nous vous offrons un aperçu des sujets si vous souhaitez entendre un aspect particulier de cette entrevue.

Citation relative au balado Versus: Ce sont les décisions personnelles qui donnent un sens au mode de vie minimaliste. Arrière-plan: fleurs jaunes sur la rive du Saint-Laurent à Québec.

Ressources auxquelles nous faisons référence

Livres:

La simplicité volontaire de Serge Mongeau (1985), réédité sous le titre La simplicité volontaire, plus que jamais (1998)

The Wealthy Barber  de David Chilton (1989) (en français: Un barbier riche (1993) et Le retour du barbier riche (2012))

En as-tu vraiment de besoin?  de Pierre-Yves McSween (2016)

Sapiens, une brève histoire de l’humanité  de Yuval Noah Harari (2011)

Sites:

Buy Nothing Project sur Facebook

Conversation Exchange

Voir aussi notre billet sur les ressources sur le minimalisme 

Le balado Versus

Vous pouvez écouter le balado Versus en cliquant ci-dessous ou en allant sur notre page Entrevues pour d’autres options d’écoute. Voyez ci-dessous un index de l’entrevue.

Mini-guide des sujets abordés avec le minutage:

Début : Minimalisme et vivre plus simplement
16m : Ressources pour le minimalisme et se poser des questions
29m : Dépenses et nourriture
37m : Finances et économies sur le logement et les voitures
44m : Déchets et compostage
53m : Beauté du minimalisme chacun à son degré 
57 m : Évolution et conditionnement à la consommation 
61 m : Médias sociaux : bienfaits communautaires
66 m : Un futur simple : le cadeau, l’infolettre et les sources d’inspiration 
72m : Regrets causés par le minimalisme 
78m : Voyages : rôle des touristes et la valise minimaliste
93m : Programme pour aider à désencombrer; formation en ligne à venir
97m : Ressources pour économiser et remettre en question ses dépenses
104m : Accumulateurs compulsifs
108m : Éducation à l’argent des enfants
116m : Inégalités des chances
122m : Ontario français

Pour rester à l’affût des nouvelles parutions, inscrivez-vous au bas de cette page ou sur la page Infolettre.

Partagez ce billet!

2 commentaires

  • J’ai finalement pris le temps d’écouter le balado. Félicitations pour cette belle entrevue qui donne un résumé de vos billets. Cela m’a donné le goût de relire certains billets…et je vois où je me situe en ce moment …

    • Merci d’avoir pris ce temps d’écoute. La durée peut faire peur au premier coup d’oeil mais écouter des balados, c’est comme s’infiltrer dans des conversations et l’on ne voit pas le temps passer. Tu as raison de croire que l’on évolue avec le temps alors je suis certaine que tu pourras constater du progrès dans ton cheminement avec certaines relectures.

Avez-vous lu?