Le luxe d’être (chez) soi

Ce billet a été rédigé par l’auteure invitée Lorraine Pincemail de Troisième peau.

Peut-on aimer le luxe lorsque l’on est attiré-e par une vie naturelle, minimaliste, désencombrée ? N’est-ce pas contradictoire ?
Julie et Michel me proposent de te partager mon regard sur cette notion de luxe dans l’habitat. 

Musique à écouter pendant ou après la lecture de ce billet (il se peut que l’écoute simultanée ne soit pas possible): Hemispheres par Jo Blankenburg

Le luxe, c’est choisir sa qualité de vie

Qu’est-ce que le luxe ? Quelque chose de rare ? de cher ? de précieux ? d’abondant ?
C’est effectivement souvent en ces termes qu’est décrit le luxe. Ton intérieur luxueux scintillerait de mille pampilles et reflets, matières soyeuses ou rares, meubles d’exception. 
Or moi, j’ai envie de te donner une autre définition du luxe et te montrer qu’il est à la portée de tout un chacun. Le luxe est multiple et tu peux choisir de le faire entrer chez toi.

J’ai démarré mon blog Troisième Peau avec un premier article intitulé « J’aime le luxe » pour dédiaboliser ce terme et permettre à chacun de nous de vivre sa maison comme il l’entend, sans jugement, restrictions, idéaux ou diktats. Ton habitat est ta troisième peau, après ton épiderme et tes habits. Il s’agit de trouver la taille de maison qui te convient, les couleurs qui te donnent le sourire, les matériaux qui soutiennent ton énergie, l’ambiance qui te plait et tout cela, dans le but d’être heureux-se chez toi. Faire de ta maison le prolongement ajusté de qui tu es, c’est là qu’est le luxe et en cela, il est accessible, voire même recommandé !

 Je te propose de définir le luxe par la qualité et non la quantité. Il devient alors tout à fait compatible avec l’esprit minimaliste et de désencombrement de ton intérieur. Pour cela, tu dois te faire passer en premier, c’est-à-dire avant les sollicitations extérieures des tendances déco, des magazines, des vitrines, des ventes à prix cassé, même si cela est une bonne source d’inspiration. C’est toi qui vis ton intérieur au quotidien ! D’ailleurs, le blogue Un futur simple fourmille de bons conseils. Je t’invite à relire l’article « Comment désencombrer sa maison » pour comprendre que luxe et désencombrement ont le même objectif : mieux vivre chez soi !

Le luxe, c’est se connaitre pour dire oui

Il faut être très clair sur une chose. Pour créer une maison à ton image, il faut partir de toi. Donc savoir qui tu es, c’est-à-dire comment tu aimes vivre, dans quel univers, entouré-e de quels objets, couleurs, matériaux, ambiance. C’est en plongeant en toi (et non dans les magazines) que tu ressentiras ce qui te fait vibrer. Pour cela, tu peux t’aider de tes sens. 

Sers-toi de ta vue : Qu’as-tu envie de voir dans ta maison en termes d’objets, de couleurs d’organisation, d’occupation de l’espace ? Quel est ton rapport au vide ou au plein ? Préfères-tu un intérieur lumineux ou une lumière tamisée ? As-tu besoin de grandes ouvertures vers l’extérieur ou te sens-tu bien dans un lieu plus confiné ?

Sers-toi de ton ouïe : préfères-tu le silence ou le bruit ? As-tu besoin de t’isoler du bruit de l’extérieur (rue, voisins, nature…) ? Aimes-tu le bruit chez toi (instruments de musique, radio, télévision, rires d’enfants…) ? Que t’apporte le silence ?

Sers-toi de ton odorat : Y a-t-il des odeurs que tu aimes et d’autres non ? Certains matériaux ont une odeur, comme le bois, le cuir… Aimes-tu remplir ta maison d’odeurs (parfums, bougies, cuisiner de bons plats, fleurs et plantes…) ou au contraire tu ne tolères aucun effluve hormis celui du bon air frais ?

Sers-toi de ton toucher : Y a-t-il des matières que tu aimes caresser ? Préfères-tu un canapé en cuir ou en tissu, des draps en lin ou en polyester, des matières douces, légères, soyeuses, lisses, chaudes ou froides… ?

Les souvenirs sont un bon moyen de détecter ce que tu aimes ou pas. Essaie de te rappeler où tu t’es senti-e bien, confortable, détendu-e, heureux-se. Dans quel intérieur étais-tu ? Y a-t-il un détail qui faisait toute la différence pour toi ? Que voudrais-tu ajouter ou enlever à ton intérieur pour le rendre unique à tes yeux ?

Ces questions sont fascinantes. Et les réponses te donnent de précieuses informations sur ta façon de vivre, tes besoins, tes goûts. Écoute-les !

Citation relative au luxe: Ressens ce qui te fait vibrer! Lorraine Pincemail troisiemepeau.fr Arrière-plan: deux chandelles blanches et des bâtons dans l'huile essentielle

Le luxe, c’est savoir dire non

Dire non, c’est difficile lorsque l’on ne se connait pas ou qu’on ne se sent pas capable, compétent, doué en décoration, etc. Et pourtant, tu ne te sentiras bien que dans un lieu qui te fait vibrer, peu importe son style, les tendances, les conseils, même avisés, d’un vendeur ou magazine. Si tu ne sens pas que cela vibre pour toi, c’est non. Point !

Car ton luxe est unique. Le luxe est comme du sur-mesure, il s’adapte à chaque intérieur et se décline à l’infini. Sois créatif, ose t’exprimer selon ce qui vibre en toi, fais-toi confiance. Tu auras compris que tu n’es pas obligé-e de dépenser des sommes folles pour créer le luxe dans ton intérieur.  Les magazines et autres pros de la déco mélangent les styles et les couleurs, l’ancien et le moderne, alors pourquoi pas toi ? Si c’est trop ou pas assez, ajuste. Et si c’est bien pour toi, alors ne touche à rien ! C’est toi qui décides, alors dis non à tout ce qui n’est pas toi.

Une amie m’a dit l’autre jour que le meilleur compliment que l’on pouvait lui faire sur sa décoration était de lui dire « ta maison te ressemble ». J’adore ! 

Une maison que tu aimes, c’est avant tout une maison qui te ressemble. Le luxe d’être chez soi, le luxe d’être soi !

Si tu as aimé ma vision des choses et que tu souhaites aller plus loin dans ton lien intime avec ta maison, je t’offre ce guide gratuit « 5 solutions pour trouver le bonheur chez toi ». Pour me découvrir : troisiemepeau.fr.


Lorraine Pincemail

Lorraine est passionnée par l’habitat. Elle a déménagé une vingtaine de fois et a souvent rénové ses logements, d’abord pour aider ses parents, puis en tant que propriétaire et investisseuse en immobilier. Elle adore regarder les plans d’une maison pour bouger les cloisons, optimiser l’espace. Au fur et à mesure, elle donne priorité aux matières et matériaux naturels. Aujourd’hui, elle aide les personnes à faire de leur habitat une troisième peau ajustée à leurs valeurs.

Simultanément à la publication de l’article que vous venez de lire, Lorraine faisait paraître dans son site, Troisième peau, un texte que nous avons rédigé à l’intention de son lectorat. Voilà une heureuse collaboration transatlantique entre blogueurs! Vous pouvez lire notre billet Retrouver de l’espace dans sa demeure en se détachant des émotions du passé en cliquant ici

Pour rester à l’affût des nouvelles parutions, inscrivez-vous au bas de cette page ou sur la page Infolettre.

Partagez ce billet!

1 commentaire

  • Quelle belle réflexion! Se sentir bien chez soi, c’est un luxe qui n’a pas de prix.
    Un grand merci d’avoir participé à cet échange de publications entre nos blogues Troisième peau et Un futur simple.

Avez-vous lu?

Abonnez-vous à l’infolettre et…

Abonnez-vous
à l'infolettre

Abonnez-vous
à l'infolettre

Recevez l'infographie 15 minutes en mode débarras. Sablier.