Comment désencombrer sa maison

Vous avez décidé de désencombrer votre maison, mais ne savez pas par où commencer? Vous y songez, mais avez besoin d‘être rassuré? Nous avons réuni dans ce billet plusieurs conseils pour vous guider et des liens vers des trucs plus précis selon la pièce du logement. Vous pouvez également trouver tous nos textes sur le désencombrement ici.

Musique à écouter pendant ou après la lecture de ce billet (il se peut que l’écoute simultanée ne soit pas possible): Deuxième mouvement (Allegretto) de la Symphonie n° 7 en la majeur de Beethoven, opus 92, accompagné d’une partition graphique animée.

Pourquoi désencombrer sa maison?

Pas besoin d’attendre un déménagement pour désencombrer sa maison (on revient sur le déménagement ci-dessous). Il y a de nombreuses raisons pour se motiver à passer à l’action : 

Pour se donner de l’espace : de l’espace pour ranger des objets, de l’espace pour être productif (travail à distance, cuisine, passe-temps), de l’espace de détente.

Pour se donner du temps : en prendre moins pour chercher des outils, faire l’entretien. 

Pour trouver du calme : un espace dégagé est plus reposant que des piles de choses qui encombrent notre cerveau autant que nos surfaces.

Pour réduire ses dépenses : c’est contrariant d’acheter un produit pour découvrir peu de temps après qu’on l’avait déjà.

Pour aider la planète : un objet donné c’est un objet de moins à acheter pour la personne qui le reçoit, une économie des ressources de la planète.

Pour faire de l’argent : vous pouvez parfois vendre des articles qui ne vous servent plus.

Dans notre billet Pourquoi les gens désencombrent-ils, nous avons inclus des résultats de sondages sur ce sujet.

Objectifs

Il y a trois objectifs habituels à désencombrer sa maison :

Améliorer l’organisation d’une pièce ou du logement peut faire partie de l’activité de désencombrement, mais ne suffit pas en soi. Il faut commencer par sortir des articles de sa maison. C’est le premier objectif.

Cela étant dit, il n’y a pas un nombre spécifique de vêtement à conserver ou une obligation de ne vivre qu’avec un seul meuble. L’important est que vous soyez satisfait du résultat. Le deuxième objectif est donc d’atteindre un état de désencombrement qui fait votre bonheur. 

L’ultime objectif est d’arriver au point où il y a une place pour chaque chose et que chaque chose soit à sa place. Plus vous vous approcherez de cet idéal, plus ce sera facile de maintenir le fruit de vos efforts.

Les obstacles à surmonter

Si c’était facile de désencombrer sa maison, il n’y aurait pas une série à Netflix et nous ne serions pas en train d’écrire un billet sur le sujet. C’est beaucoup plus facile d’accumuler et de ne jamais se poser de questions. Voici donc quelques obstacles que vous pourriez rencontrer sur la route du désencombrement; j’espère que les conseils qui suivent vous aideront à les surmonter.

  • Ne pas savoir par où commencer.
  • Des objets qui ont coûté cher, qui ont une valeur sentimentale ou que vous conservez « au cas où ».
  • Les autres membres de la famille.
  • Le manque de temps.
  • Ne pas savoir où donner ce qui sort de la maison.

Par où commencer?

L’option approche globale

Il est plus facile, en fait d’effort mental et de gestion du temps, de procéder une pièce à la fois. Cependant, si vous préférez tout faire en même temps, voici quelques approches globales.

D’abord, une façon de briser la glace est de commencer par les fruits mûrs, c’est-à-dire les choses à recycler ou à jeter. Notre billet et notre infographie 15 minutes en mode débarras vous guideront dans l’exercice.

Dans leurs films sur le minimalisme, Joshua Fields Millburn et Ryan Nicodemus proposent un défi de désencombrement : pendant 31 jours, vous sortez des articles quotidiennement, toujours en augmentant. Donc, un objet le jour 1, deux objets le jour 2, trois objets le jour 3, etc..

Ils suggèrent également une approche plus radicale: le déménagement virtuel. Vous mettez tout dans des boîtes comme si vous déménagiez, puis vous ne sortez des objets que lorsque vous en avez besoin. Après un certain temps, vous constaterez qu’il y a des choses que vous ne sortirez jamais des boîtes.

Nous connaissons des gens qui ont essayé la deuxième méthode, mais n’avons jamais rencontré quelqu’un qui a effectué un déménagement virtuel. Si vous l’essayez, vous nous en donnerez des nouvelles.

On peut aussi procéder en simulant l’étape avant le déménagement, c’est-à-dire la vente de sa maison. En effet, une méthode suggérée par d’autres blogueurs est de faire comme si on allait exposer sa demeure à des acheteurs potentiels; si c’était le cas, on dégagerait certainement les pièces. Dans une variante sur ce thème, nous avons publié des conseils pour désencombrer à la Airbnb.

L’option une pièce à la fois

Dégager une pièce à la fois est une approche motivante, car on bâtit sur ses succès. Aussi, en désencombrant une pièce, on va souvent en entamer une autre, soit pour créer de l’espace de rangement ou pour regrouper des objets de même nature.

C’est une approche qui permet d’obtenir des résultats visibles sans consacrer trop de temps d’un coup. Vous pouvez aussi appliquer notre méthode du 15 minutes à une pièce. Vous pouvez la répéter, ou étendre la durée de vos interventions.

En fait, si vous voulez travailler par courts laps de temps, vous pouvez vous fixer des objectifs plus restreints. Par exemple, désencombrer un tiroir ou une étagère par jour.

Laquelle?

Afin de surmonter les obstacles identifiés ci-dessus, nous vous suggérons de commencer par une pièce qui ne demandera pas trop de votre temps et pour laquelle vous ne dépendrez pas trop de la collaboration des autres membres de la famille (si vous pensez qu’il y aura éventuellement de la résistance au désencombrement de la maison, vaut mieux qu’ils voient quelques résultats avant que vous les interpelliez). Voici donc deux suggestions.

La salle de bain

La salle de bain peut être un bon endroit où commencer, car l’espace est restreint et généralement on y trouvera peu de choses qui n’ont pas leur place dans cette pièce ou qui ont une valeur sentimentale. En revanche, on peut y trouver beaucoup de produits périmés, dont on ne sert plus, ou que l’on a oubliés au fond d’un cabinet. Notre billet sur la salle de bain et la fiche qui l’accompagne (disponible dans le Centre de ressources) pourront vous aider à faire le tri.

Le salon

Vous choisirez peut-être de commencer par une pièce qui est plus en évidence, mais qui ne nécessitera pas de trop grands efforts. Est-ce que le salon correspond à cela chez vous?

  • Commencez par ce qui est à jeter ou recycler (par exemple, de vielles revues). 
  • Ensuite, relogez ce qui appartient clairement à une autre pièce (jouets dans la chambre d’enfant, vaisselle dans la cuisine, etc.).
  • Y trouvez-vous des papiers importants (par exemple, des factures à payer ou classer)? Si le salon est l’endroit le plus pratique pour vous, avez-vous une boîte ou autre contenant pour les organiser et libérer un peu d’espace? Sinon, déplacez-les dans la pièce appropriée, mais gardez-les à la vue pour ne pas les oublier jusqu’à ce que vous entrepreniez cette pièce.
  • Les livres prennent-ils trop de place?
  • Bibelots, œuvres d’art et plantes : en avez-vous trop? Sont-ils en évidence? Apportent-ils encore de la joie comme dirait Marie Kondo?
  • Avez-vous trop de meubles?

Je vous comprends. Ce ne sont pas des décisions faciles. Peut-être avez-vous grandi avec l’idée qu’un livre est sacré. Ce n’est pas évident de faire la transition à l’idée que l’on peut donner des livres, y compris des livres que l’on n’a pas lus.

Le choix peut aussi être difficile pour vos souvenirs de voyage. Pour cette berceuse. Servent-ils? Procurent-ils encore de la joie? 

Mais vous n’avez pas besoin de tout décider lors de cette première activité de désencombrement de la maison. Vous pouvez vous dire que vous revisiterez la pièce dans quelques mois. Au fur et à mesure que l’on prend goût à de l’espace dégagé, on a tendance à mieux identifier ce qui est important pour nous et ce dont on peut se départir. 

Désencombrer sa maison apporte une bouffée d’air frais. Arrière-plan: vêtements qui flottent au vent sur le mur d’une maison sous un ciel bleu.
Photo: Renato Pozaić

Les autres pièces

Une fois que vous êtes satisfait du progrès effectué dans une pièce, entreprenez-en une deuxième afin de vous donner un bon élan. Les liens ci-dessous vous mèneront vers des suggestions relatives à ces pièces.

Cuisine : la cuisine est un bon défi, car il y a beaucoup d’articles dans un espace restreint, mais toute amélioration dans cette pièce aura un effet immédiat sur votre calme à la maison et sur votre productivité à cuisiner. Nous avons écrit des billets sur le sujet et nous offrons quelques fois par année une formation en ligne pour vous encourager dans cet effort.

Salle familiale : cette pièce va en général demander la participation des enfants pour le tri des jouets et des jeux. Vous pourriez être surpris de leur motivation à collaborer quand ils comprennent que ce qu’ils donnent va apporter de la joie dans une autre maison.

Chambres et vêtements : Comme pour la cuisine, désencombrer sa chambre à coucher et son placard apporte de la sérénité et nous épargne temps et argent. Nous offrirons bientôt une formation en ligne pour vous aider à aller en profondeur. Pour être averti du lancement de cette formation, vous pouvez fournir votre adresse courriel ci-dessous.

Il n’y a pas d’ordre à privilégier pour désencombrer les pièces une à une; cela dépendra de vos besoins et de vos humeurs. Vous aurez certainement fait le gros du travail après les pièces ci-dessus, mais vous pourriez choisir de plutôt commencer par le garagel’entréel’atelierla chambre de débarrasle bureau, ou les autres espaces de rangement.

Quelques trucs

Voici des idées qui sont applicables à toutes les pièces :

  • Entrez dans la pièce avec trois boîtes ou sacs identifiés À donner, À placer ailleurs, À jeter.  
  • Une clé du succès est de se poser des questions, essayer de regarder l’espace d’un œil nouveau. Pas facile quand ça fait 15 ans qu’on n’y a rien changé. Prendre des photos peut apporter un nouveau regard; en parler en famille peut susciter des idées; demander l’avis d’un ami ou remarquer l’organisation chez lui, lire des blogues, visionner des vidéos sur YouTube sont toutes des façons de porter un regard neuf sur une pièce. 
  • Ce n’est pas nécessaire de tout faire d’un coup. On peut laisser passer quelques semaines, puis revisiter la pièce.
  • Si vous avez de la difficulté à décider si des objets ou des vêtements sont à donner ou conserver, mettez-les dans une boîte pour quelques semaines. Même chose pour un meuble : sortez-le de la pièce temporairement. Après un certain temps, la décision sera plus facile à prendre, dans un sens comme dans l’autre. 

Où donner?

Plusieurs personnes hésitent à entreprendre une activité de désencombrement parce qu’elles ne savent pas comment se départir des biens qu’elles vont sortir de la maison.

Pour d’autres, il y a un sentiment qu’il faut donner certains objets seulement à des gens que l’on connaît. C’est difficile de se départir d’objets qui ont une valeur sentimentale. Il s’agit de se dire que même si on ne connaît pas la personne, elle va être heureuse de donner une deuxième vie à cet objet.

Cela étant dit, vous pouvez certainement commencer par votre famille et vos amis. Envoyez des photos par courriel ou texto pour voir s’il y a des intéressés. Ne soyez pas offusqué s’il n’y a pas preneur; ce n’est pas un reflet de vos goûts, mais que d’autres ont lu notre blogue et sont aussi en mode désencombrement!

Ensuite, vous pouvez donner à un comptoir populaire ou une autre organisation qui pourra les distribuer ou les revendre. 

Une autre méthode efficace est de donner à travers des groupes sur les médias sociaux comme le Buy Nothing Project sur Facebook.

Vous pourriez également décider de vendre des pièces de valeur. Pour cela aussi les médias sociaux et les sites de vente sont utiles. Évitez la vente de garage qui demande beaucoup d’effort pour peu de retours.

Lors d’un déménagement

Si le temps le permet, l’approche la plus évidente est de faire un tri au fur et à mesure que vous empaquetez vos biens. Vous mettez de côté ce qui est à donner, vendre ou jeter.

Une autre approche est plutôt de tout mettre dans des boîtes, puis, dans la nouvelle maison, se questionner sur chaque objet que l’on sort d’une boîte avant de le placer. Il se peut même que certaines boîtes demeurent fermées pendant des mois; cela serait un bon indice que vous pouvez vous départir de leur contenu.

Quand Julie et moi avons dû vider un étage de la maison pour faire revernir les planchers et remplacer les armoires de cuisine, nous avons combiné les deux approches ci-dessus : nous nous sommes départis de nombreuses choses avant de les descendre au sous-sol, puis nous avons tout questionné avant de les remettre à leur place.

Maintien

Comme je l’ai souligné au début, désencombrer sa maison n’est pas seulement une affaire de réorganisation; il faut se départir de biens. Cette action est importante pour maintenir les espaces dégagés. Elle est aussi importante parce que vous allez, avec le temps, faire entrer de nouveaux objets dans la maison. Ce serait bien qu’il y ait déjà une place pour les accueillir.

Une place pour chaque chose et chaque chose à sa place.

C’est aussi l’occasion de se rappeler que le minimalisme, ce n’est pas seulement désencombrer sa maison, mais aussi de changer ses habitudes de consommation pour acheter moins.

Dans cette veine, un principe utile est de se départir d’un bien lorsqu’on en achète un. Cela est particulièrement applicable pour les vêtements.

Un sentiment de fierté

Après avoir fait une pièce, vous serez motivé à en faire d’autres. Julie et moi l’avons constaté et c’est ce que nous ont répété des participants à notre formation Place à l’espace : la cuisine. Pourquoi ne pas prendre des photos avant et après? Elles vous serviront de motivation additionnelle.

Toutes les fois que nous avons désencombré une pièce à notre satisfaction, nous avons éprouvé un grand sentiment de fierté. En fait, chaque pièce, chaque armoire, chaque tablette apporte ce sentiment de fierté.

Fierté d’avoir réussi à prendre des décisions, d’avoir fourni quelque chose à une personne qui en avait besoin, d’avoir apporté un peu plus de calme dans la maison.

Et ce qui est plaisant, c’est que ce sentiment de fierté revient deux mois, six mois, un an plus tard, quand l’on constate que l’espace est encore organisé et dégagé.

Nous espérons que ce billet et les autres de notre blogue vous aideront à ressentir ce même sentiment de fierté.

Ressource:

Désencombrer sa maison: le bien-être dans l’espace   

Pour rester à l’affût des nouvelles parutions, inscrivez-vous au bas de cette page ou sur la page Infolettre.

Partagez ce billet!

Ajoutez un commentaire

Avez-vous lu?

Abonnez-vous à l’infolettre et…

Abonnez-vous
à l'infolettre

Abonnez-vous
à l'infolettre

Recevez l'infographie 15 minutes en mode débarras. Sablier.