Dégager pour apprécier la beauté: mettre en évidence une œuvre d’art

D

J’aime beaucoup les œuvres d’art. Avec le temps, nous avons convenu de nous départir de cadres qui n’avaient plus de valeur à nos yeux. Ce qui reste est un peu éclectique, mais nous procure beaucoup de joie. 

Musique à écouter pendant ou après la lecture de ce billet (il se peut que l’écoute simultanée ne soit pas possible) : Erik Satie: Gymnopédie no 1 – Reinbert De Leeuw

Mettre en valeur les morceaux choisis

En dégageant les murs pour les repeindre, tout à coup les pièces nous sont apparues plus grandes et reposantes. Nous avons donc choisi très consciencieusement ce que nous avons accroché par la suite. Nous avons réduit d’un bon tiers ce qui était sur les murs. Ceci a permis de mettre plus en évidence les œuvres puisque l’espace dégagé autour des cadres amplifie l’art.

Il en va de même pour les sculptures, pièces de poterie, statuettes ou autres éléments déposés sur des surfaces. Un espace dégagé met l’accent sur l’objet et permet d’être sensible à sa beauté. À nos yeux, c’est comme si on accordait toute la valeur à l’œuvre plutôt que de la traiter comme un bibelot parmi d’autres.

Remettre en question le nombre de bibelots

Parlant de bibelots, il n’est pas mauvais de prendre un moment pour les examiner. Sont-ils en bon état? Tout ce qui est endommagé ou avec pièce manquante devrait tout simplement être jeté. Si vous y étiez attachés, prenez une photo numérique qui elle n’accumulera pas de poussière sur une tablette. Pourquoi ne pas exposer uniquement les morceaux que vous trouvez particulièrement beaux? Les autres peuvent être donnés ou remisés pour quelque temps si vous n’êtes pas certains de vouloir vous en défaire.

Poterie avec citation : Un espace dégagé met les objets tels que les tableaux, les sculptures et les statuettes en valeur et permet d’en apprécier la beauté sans distraction visuelle.
Vase en poterie de Joan Marilyn Moore Tierney

Plantes d’intérieur

À moins d’avoir une serre, il est possible que les plantes aient envahi votre demeure. Elles grossissent, on les multiplie, et on en acquiert de nouvelles. Les plantes devraient normalement servir d’accent dans vos pièces et non remplacer des meubles. Encore là, à vous de mettre en valeur celles qui vous donnent le plus de fierté ou de bonheur. Vérifiez leur toxicité pour les enfants et animaux et n’oubliez pas de les épousseter à l’occasion!

Pour se départir de plantes, de bibelots ou d’œuvres d’art

Les groupes locaux sur Facebook du type « Buy Nothing » permettent de donner en toute quiétude. À titre d’exemple, l’été dernier, nous avons dû défaire une plate-bande pour effectuer des travaux de tuyauterie. J’ai pris quelques photos des plantes que je devais donner et, au cours de la fin de semaine, une dizaine de personnes sont venues creuser celles qui les intéressaient. Quelle belle solution!

Si vous préférez vendre, des groupes locaux de vente sont aussi accessibles sur Facebook sans demander beaucoup d’effort puisqu’il n’y a pas d’envoi à préparer. Cependant, c’est souvent plus vite et réconfortant de donner que d’avoir à négocier quelques dollars pour un morceau qui ne nous intéresse plus.

Il n’y a pas de place pour des objets d’art qui rappellent de moins bons moments de notre vie. L’idéal, c’est qu’en vous promenant dans votre demeure, les décorations, tableaux, sculptures, bibelots et autres œuvres vous offrent un sentiment d’appréciation, de beauté et de joie. 

Faites le tour et remarquez l’art que vous aimez. Et vous, avez-vous un trésor à mettre en valeur? 


Pour poursuivre la lecture:

5 conseils pour éclairer une oeuvre d’art

Et notre billet Désencombrer à la retraite: simplifier sa vie et celle des enfants

Pour rester à l’affût des nouvelles parutions, inscrivez-vous au bas de cette page ou sur la page Infolettre.

Partagez ce billet!

5 commentaires

  • Do you have any suggestions on how to reduce or get rid of things that were given as gifts? It can be difficult to let go of these items even though the items themselves aren’t ones we would have picked ourselves but we appreciate for other reasons. Also how do you know when you have that balance between too much or too little? Thank you for your weekly blogs.

    • Merci Lynne. C’est toujours bien de savoir que nos billets suscitent des remise en question chez nos lecteurs.

      Dans un monde idéal, on ne traiterait pas les items reçus en cadeau différemment des autres choses dans notre vie mais telle n’est pas toujours la réalité. Un cadeau, peu importe de qui on le reçoit, devrait être libre de conditions, ou comme on dit en anglais, “no strings attached”. Malheureusement, on se met parfois soi-même des attentes. Alors il faut se poser des questions: quel sentiment m’empêche de m’en défaire? Si c’est un élément négatif, il pourra sûrement mieux servir à d’autres. Pour certains, prendre une photo du cadeau en question amène une liberté et il est plus facile de s’en défaire (et une photo ça prend beaucoup moins de place dans notre vie!). Nos goûts, décors et besoins changent alors il est normal de se départir d’objets reçus en cadeau comme on le fait pour des vêtements.

      Trouver l’équilibre entre trop et pas assez, c’est probablement un parcours d’une vie. Notre perspective change avec le temps. Ce qui était juste bien sera peut-être trop dans quelques années. On s’ajuste en se posant des questions à l’occasion et en lisant des blogues comme celui-ci qui fait réfléchir. Il n’y a pas de réponse universelle. C’est la beauté de la quête vers le minimalisme qui nous convient.

  • Quels bons conseils !
    Juste au moment où nous déménageons.
    Nous avons l’occasion de les mettre en pratique. Merci.

  • Merci pour ces conseils. Nous allons poser un autre regard sur nos oeuvres d’art espérant que celui-ci facilitera notre choix.

Avez-vous lu?