5 conseils pour désencombrer à la Airbnb

Les gens inspirés par le minimalisme sont évidemment motivés à désencombrer leur demeure. (Et, parfois, à partager leurs idées dans un blogue!) Mais si on allait voir le point de vue de ceux pour qui l’objectif est d’attirer des visiteurs? Il en résulte cinq conseils pour désencombrer prodigués par Airbnb et par des entreprises qui offrent des services aux locateurs. J’aurais pu choisir n’importe quelle plateforme de location, mais j’ai choisi la plus connue.

Musique à écouter pendant ou après la lecture de ce billet (il se peut que l’écoute simultanée ne soit pas possible): Improvisation #10, Mbira  par Andrew York & Allaudin Mathieu 

L’idée m’est venue en écoutant un balado sur l’histoire d’Airbnb. On y mentionnait qu’au début de l’entreprise, les fondateurs faisaient le tour des logements pour prendre de bonnes photos pour le site web. Avec maintenant 7 millions d’espaces à louer, ils ne prennent évidemment pas les photos eux-mêmes, mais offrent plutôt des conseils aux propriétaires. Peut-on profiter de ces conseils pour désencombrer même si l’on n’a pas l’intention de louer son logement à des vacanciers? Je crois que oui. J’ajouterai quelques mots à la fin sur cette compagnie qui a eu un impact énorme, à la fois positif et négatif, sur le tourisme et sur l’habitation.

1. Ne rapetissez pas votre espace

Commençons par citer le site d’Airbnb :

« Même si vous n’êtes pas adepte du minimalisme dans votre vie personnelle, c’est une approche très utile dans votre activité d’hôte. “Je constate que moins le logement est encombré, plus il paraît propre et bien rangé”, confie Kath, hôte à Albany en Australie. Les voyageurs attachent une grande importance à la propreté. D’après les données recueillies par Airbnb, c’est l’une des causes principales d’un commentaire négatif. Moins d’objets inutiles, c’est aussi moins d’objets à dépoussiérer ou à ranger, et donc moins de ménage entre chaque séjour. »

Pour sa part, iGMS, un fournisseur de logiciels pour les gestionnaires de logements, suggère qu’avant de prendre des photos pour une annonce sur Airbnb, l’hôte 

  • place bien les meubles,
  • lave et serre la vaisselle,
  • passer l’aspirateur et lave les planchers, et
  • range tout ce qui encombre et donne l’impression que l’espace est plus petit qu’il l’est réellement.

2. Évitez le look « entrepôt »

Si vous avez beaucoup de bibelots ou de livres, rangez-en. C’est bien d’avoir des décorations, mais, selon iGMS, avoir trop d’objets fait en sorte que votre maison a l’air plus d’un entrepôt que d’une maison. 

Citons encore Airbnb :

« Les objets décoratifs peuvent apporter du caractère à un logement, mais ils apportent aussi autre chose: de la poussière! Plus vous avez d’objets, plus il y a à nettoyer. Et puis, cela peut donner l’impression de désordre ou d’encombrement. »

3. Évitez l’accumulation

« Les cuisines et les salles de bain doivent privilégier la fonctionnalité. Pourtant, c’est souvent là que les objets inutiles s’accumulent en premier. « Personnellement, je n’aime pas avoir l’impression que la cuisine a été équipée avec des objets de récupération ou trouvés dans une braderie », confie Alexandra, hôte à Lincoln en Californie. Réfléchissez à ce dont les voyageurs auront vraiment besoin dans ces pièces et débarrassez-vous du reste. La plupart d’entre eux seront ravis de trouver un tire-bouchon dans la cuisine, mais ils n’auront probablement pas besoin d’un coupe-banane. 

Dans la salle de bain, un flacon d’après-shampoing est une bonne idée, mais inutile d’en fournir quatre de marques différentes. » – Airbnb

Citation relative aux conseils pour désencombrer: Si l’on recherche un espace dégagé et paisible comme voyageur, pourquoi ne pas en créer un chez soi? Arrière-plan: une cuisine d'un logement AirBnB en Espagne.

4. Libérez de l’espace

« Si votre garde-robe déborde jusque dans la chambre de votre voyageur, il est peut-être temps de vous débarrasser de quelques affaires. « Tout ce que je n’ai pas utilisé ou porté depuis un ou deux ans doit disparaître », explique Sarah, hôte à Sayulita au Mexique. » – Airbnb

5. Prenez des photos

Plusieurs des conseils ci-dessus touchent la préparation avant la prise de photos pour l’affichage de son logement sur un site de location. Pourquoi ne pas faire la même chose? Photographiez la pièce avant de commencer. C’est une bonne façon de la voir sous un autre œil. En effet, trop habitué à un décor, on ne réalise pas que l’espace pourrait être aménagée différemment, qu’il y a des choses de trop, et que l’on peut la transformer facilement en un endroit plus paisible. Regarder ces photos est une façon de voir l’encombrement d’une pièce et de constater plus tard le progrès que vous avez fait.

Des participants à notre formation Place à l’espace: la cuisine ont trouvé l’exercice de la prise de photos fort utile. Vous pouvez également vous promener sur le site d’Airbnb, ou taper « logement Airbnb minimaliste » dans un moteur de recherche, pour voir des exemples de pièces désencombrées.

Pour ou contre Airbnb?

Airbnb a été fondée en 2008 à San Francisco avec l’idée de fournir des logements abordables lors de grands événements où les hôtels sont pleins. À l’origine, le service s’appelait Air Bed and Breakfast, car les invités couchaient sur des matelas gonflables. Un premier succès a été obtenu lors de la convention démocrate de 2008 (à laquelle Barack Obama fut choisi candidat à la présidence).

Malgré cela, les investisseurs étaient réticents. L’idée que des particuliers ouvraient leurs portes à des étrangers suscitait des craintes d’attaques, de vols et de meurtres à répétition! Les fondateurs ont donc financé leurs débuts en vendant des boîtes de céréales à l’effigie de M. Obama et de son opposant John McCain… à 40$ la boîte. 

Après cela, les investissements ont commencé à entrer et le service est rapidement devenu populaire. La compagnie a lancé la vente d’actions en bourse en décembre 2020 et, malgré la pandémie, vaut aujourd’hui plus de 80 milliards de dollars. Elle est active dans 100,000 villes réparties dans 220 pays et régions. 

Comme nous l’avons écrit, Julie et moi sommes adeptes, selon la nature du voyage, d’Airbnb, et ce pour avoir plus d’espace qu’une chambre d’hôtel pour le même prix ou moins, pouvoir faire nos repas, et le plaisir de découvrir les épiceries locales. 

En plus des avantages pour les voyageurs, ces services de location aident les propriétaires à obtenir un revenu d’appoint, parfois dans des endroits où les emplois sont limités.

Cela étant dit, il faut prendre le temps de lire les critiques avant de réserver pour éviter les mauvaises surprises. Pour ce qui est des impacts de société, la plupart sont reliés à la conversion d’appartements de location à long terme à des logements pour vacanciers. Cela cause une montée des prix dans les centres de certaines villes et parfois du désagrément aux voisins. Avec un peu de retard, de plus en plus de gouvernements adoptent des règlements pour réduire les effets négatifs de ces locations à court terme. Certains limitent, par exemple, la location à la résidence principale ou au chalet, et exigent d’obtenir une licence. Nous abordons ce sujet dans le billet Changer sa façon de voyager?

Quelle leçon peut-on tirer de ces conseils?

On peut penser que tout cela n’est pas pertinent si l’on n’a pas l’intention de louer son logement (nous ne louons pas notre maison). L’idée est plutôt de se poser deux questions : Si l’on recherche un espace dégagé et paisible comme voyageur, pourquoi ne pas en créer un chez soi? Si une pièce encombrée éloigne les clients d’Airbnb, pourquoi serait-elle agréable pour nous?

Par ailleurs, ce n’était pas le but du billet, mais si votre maison est désencombrée et que vous voulez explorer l’idée d’en tirer un revenu, les ressources ci-dessous pourraient vous intéresser.

Ressources:

Grâce au minimalisme, notre appartement cartonne sur Airbnb

Nos 5 meilleurs conseils photo pour créer une annonce percutante  

Conseils d’hôtes expérimentés pour le ménage 

Tous nos billets sur le désencombrement sont disponibles ici.

Pour rester à l’affût des nouvelles parutions, inscrivez-vous au bas de cette page ou sur la page Infolettre.

Partagez ce billet!

Ajoutez un commentaire

Avez-vous lu?

Abonnez-vous à l’infolettre et…

Abonnez-vous
à l'infolettre

Abonnez-vous
à l'infolettre

Recevez l'infographie 15 minutes en mode débarras. Sablier.