Optimiser sa vie: personnaliser ses paramètres

Quel est le fond d’écran de votre ordinateur? Votre tablette? Votre téléphone? Est-ce celui qui s’est affiché par défaut lors de l’achat ou de la dernière mise à jour? Avez-vous choisi parmi les modèles offerts par le fabricant? Ou est-ce une de vos photos?

Cette image est un des nombreux paramètres que l’on peut modifier sur un appareil. Et si on transposait cette notion à nos vies? Pour optimiser sa vie, on a la possibilité de suivre les « paramètres par défaut » ou de les changer selon nos préférences. 

Musique à écouter pendant ou après la lecture de ce billet (il se peut que l’écoute simultanée ne soit pas possible): Partir faire le tour du monde par Olivier Demers  

Observer les paramètres par défaut est tout aussi acceptable que les modifier, du moment que l’on y trouve notre bonheur. Conserver le premier fond d’écran parce qu’on l’aime, ou parce qu’on a des choses plus importantes à faire qu’essayer de découvrir comment le remplacer est aussi valable que d’y mettre une photo de son animal de compagnie.

Exemples

À la fin de l’adolescence, il y a souvent dans notre entourage un paramètre par défaut qui nous encourage, soit à aller sur le marché du travail, soit poursuivre ses études, et parfois même le type à entreprendre. Pour Michel, fort en maths et sciences, intéressé aux bidules électroniques et avec un père ingénieur, le paramètre par défaut était le génie électrique. Après 18 mois, il s’est rendu compte que ce n’était pas pour lui et a changé de programme pour l’administration. Ce fut un meilleur choix pour lui.  

Pour Julie, l’enseignement était le paramètre par défaut et elle y a engagé toute sa carrière, bien que parfois avec un peu de questionnement. Elle a donc effectué deux changements de paramètres: une maîtrise qui a mené à la direction d’école, et ensuite le doctorat pendant un congé du travail de cinq ans (voir notre billet Laisser tomber un salaire pour augmenter le niveau de vie: question de priorités).

Et votre vie, suit-elle des paramètres par défaut ou en avez-vous modifiés en cours de route? 

Pourquoi changer ses paramètres?

Les paramètres par défaut sont les options programmées à l’avance lorsqu’on achète un ordinateur, un téléphone, une télévision, une voiture, etc. S’ils sont choisis, c’est qu’ils conviennent généralement à l’ensemble des gens. Il en va de même pour optimiser sa vie. Des parcours tracés et attendus satisfont la majorité des personnes. Ainsi, plusieurs individus vivent en empruntant les chemins déjà marqués, en suivant les paramètres établis par défaut. 

Certains ne savent peut-être pas que des changements et des personnalisations s’avèrent possibles. En fouillant un peu et en posant des questions, on peut choisir ses préférences sur ses appareils; on peut aussi orienter sa vie à sa façon. Lorsque l’on prend conscience que des ajustements existent, on peut cibler des améliorations en vue de favoriser sa croissance personnelle.

Revenons à notre image. Habituellement, si on adopte une photo comme fond d’écran, c’est pour contribuer à notre bonne humeur: un souvenir de voyage, un être cher, la nature…

Même chose pour les choix de paramètres pour optimiser sa vie. Une illustration qui circule sur Internet résume bien le concept. C’est écrit: Êtes-vous heureux? Si oui, continuez. Sinon, changez quelque chose.

Le minimalisme

Pour choisir une vie plus minimaliste, on est habituellement appelé à éviter certains paramètres par défaut, en particulier ceux que la publicité et les comparaisons sociales mettent de l’avant. 

Par exemple, dans le film Les minimalistes: moins, maintenant (The Minimalists: Less is Now, Netflix, 2021), Joshua Fields Millburn dit « I might have been living the American Dream, but it wasn’t my dream” (Je vivais peut-être le rêve américain, mais ce n’était pas mon rêve). Même en gagnant toujours plus d’argent pour s’acheter plus de choses et avoir une plus grande maison, Joshua Fields Milburn ressentait quand même un vide. Il avait perdu de vue ce qui est important dans la vie.

Citation relative à optimiser sa vie: C’est à chacun d’ajuster, expérimenter et trouver les paramètres pour optimiser sa vie. Arrière-plan: Sentier dans un boisé à l’automne comme fond d’écran sur un ordinateur


Choisir ses préférences

Il faut prendre du temps pour se connaître afin de cerner ce que l’on veut ajuster dans notre vie. Les choix peuvent varier en impact et en importance sur votre vie. Ce n’est pas aux autres de dicter ce qui fera votre bonheur. 

C’est à chacun d’effectuer des modifications, expérimenter et trouver les paramètres qui lui conviennent tant sur ses appareils que pour optimiser sa vie. Vous devez vous faire confiance et vous donner la chance d’envisager des parcours différents. 

Même le plus petit changement peut en amener de plus grands et déclencher un processus de croissance personnelle. Pas besoin de commencer en grand! Ce peut être aussi simple qu’emprunter une autre route pour se rendre au travail ou essayer une saveur de crème glacée différente de celle servie chez vos parents (chez nous, c’était toujours à la vanille). Ne l’effectuez pas parce que d’autres pensent que vous devriez changer, mais parce que vous pouvez choisir vos prochaines étapes. 

C’est là toute votre puissance: vous seul contrôlez vos pensées. D’autres essaieront ou ont peut-être tenté de vous garder dans les voies communes, mais à vous de décider de vos préférences, de suivre ou de dévier du chemin le plus parcouru et de refuser de vous sentir pris dans un moule qui ne vous convient pas. 

Vaincre la peur

Ce qui nous ramène à examiner les paramètres dans nos vies. C’est difficile de sortir des sentiers battus; mais à y rester, on peut longtemps vivre avec des regrets. Certains se convainquent de ne rien changer en imaginant toutes les choses horribles qui pourraient se passer. Il faut taire ces voix négatives pour laisser place à l’optimisme. 

Et si agir, en faisant de petits ou grands ajustements, vous rapprochait d’une vie qui ressemble davantage à vos aspirations et vos valeurs? En cheminant avec sa peur, on l’apprivoise en découvrant d’autres possibilités. À changer sa façon de penser, on change sa façon de vivre.

On peut aussi parfois conserver l’option, comme sur nos appareils, de rétablir les paramètres par défaut. Par exemple, il peut être possible de maintenir un lien avec son employeur (réduire ses heures, congé sans solde) quand on veut essayer un nouveau projet, retourner aux études, partir une entreprise, un blogue, une chaîne YouTube… On a alors l’occasion de réinstaurer ses paramètres par défaut si on le désire. 

Un autre outil pour s’aventurer hors des sentiers battus est de se doter d’une pile d’urgence, c’est-à-dire un coussin financier (voir notre billet À quand votre indépendance financière?).

Nous vous souhaitons de trouver la liberté de rêver et d’agir. Ce que pensent les autres importe beaucoup moins que vous vous le faites croire. Après tout, vous êtes la seule personne à vivre dans votre tête.

Ressource: 

Comment contrôler nos pensées négatives?

Pour rester à l’affût des nouvelles parutions, inscrivez-vous au bas de cette page ou sur la page Infolettre.

Partagez ce billet!

2 commentaires

  • Sur mon ordi personnel j’ai le fond par défaut car il change régulièrement et j’aime la variété d’images. Sur mon ordi du bureau j’ai mis la photo de mes pitous car ils me font sourire pas mal plus que le logo corporatif qui m’accueillait chaque matin! La vie n’a pas besoin d’être une ligne droite et depuis que je me permets de prendre de nouveaux sentiers je suis beaucoup plus heureuse. Et même si parfois ce ne sont que des détours qui me ramènent sur le même chemin, j’ai beaucoup appris en cours de route et cela n’a pas de prix. Merci encore pour un beau billet qui fait réfléchir!

    • Merci Anne-Marie pour ce commentaire. J’aime ton idée de profiter du meilleur des deux mondes avec un fond d’écran par défaut et l’autre personnalisé. Génial! Et tu as raison, les courbes et les détours dans le parcours le rendent encore plus intéressant.

Avez-vous lu?

Abonnez-vous à l’infolettre et…

Abonnez-vous
à l'infolettre

Abonnez-vous
à l'infolettre

Recevez l'infographie 15 minutes en mode débarras. Sablier.