La peur de la retraite 

Sculpture extérieure située à Montréal intitulée La foule illuminée par Raymond Mason.
Retrouvez le calme dans votre chambre, la joie dans votre garde-robe et l'harmonie dans votre cuisine avec nos formations. Information ici.

La retraite! Plusieurs y rêvent et posent des gestes concrets pour la préparer.  Pourtant, quand vient le temps de la prendre, des hésitations se manifestent. Qu’est-ce qui motive la peur de la retraite?

Musique à écouter pendant ou après la lecture de ce billet (il se peut que l’écoute simultanée ne soit pas possible) : Shimmering par Melaine Dalibert

De prime abord, notons que ce n’est pas tous les gens qui ont accès aux mêmes possibilités à la retraite. Ce billet n’adresse pas comment préparer sa retraite financièrement. Il pose plutôt des questions et fait des constats par rapport aux personnes qui ont le droit à la pension, mais qui n’arrivent pas à se décider.

Les peurs

L’inconnu dérange, déstabilise et alimente les peurs. Ce n’est donc pas étonnant et même plutôt normal que de passer à une autre étape, évoque la peur de la retraite sous différentes formes.

Peur de s’ennuyer: Lorsque l’on a travaillé la majorité de sa vie, il est possible qu’on craigne ne pas savoir quoi faire de son temps. Pourtant, à parler à des gens qui avaient cette préoccupation, on se rend compte que pour un grand nombre des personnes inquiètes, l’ennui n’est pas au rendez-vous. Même si les gens n’avaient pas ou peu de passe-temps auparavant, ils se découvrent des passions ou des façons d’appuyer leur communauté.

Peur de manquer d’argent: Certains craignent de ne plus arriver monétairement s’ils arrêtent de travailler sachant qu’ils auront un montant moindre qu’avant. Analyser ses dépenses actuelles et examiner objectivement son budget de retraite est une étape importante qui peut rassurer ceux qui hésitent; et puis, il y a souvent des occasions de faire des jobines pour un revenu d’appoint.

Peur de ne plus se sentir utile: Lorsqu’on se valorise beaucoup par son occupation, il est possible de s’imaginer qu’arrêter de travailler diminuera notre valeur et qu’on aura l’impression de ne plus contribuer à la société. Pourtant, plusieurs retraités deviennent de fervents bénévoles dans leur communauté et utilisent leurs talents afin d’aider des gens ou organismes en besoin et pour faire avancer des causes sociales

Peur de l’abus de son temps: Certains pourront craindre que la famille veuille accaparer tout leur temps en gardant les petits-enfants, en prenant à la maison un parent malade, etc. Il faudra apprendre à mettre des balises et indiquer dans quelles circonstances vous pourrez participer pour alléger le fardeau des autres.

Peur d’être toujours avec son conjoint: La réponse à cette peur peut être de ne pas prendre sa retraite au même moment, de sorte que l’un a déjà mis en place son emploi du temps. Le plus facile, c’est de discuter et s’entendre sur des moments à passer ensemble et d’autres à vivre seul ou avec des amis, comme lorsque vous étiez au travail. Selon les goûts et l’approche à la retraite de chacun, il est peu probable que toutes vos activités soient les mêmes

Citation relative à la peur de la retraite : Il est plutôt normal qu'envisager une nouvelle étape dans la vie, comme la retraite, dérange, déstabilise et alimente les peurs. Sculpture extérieure située à Montréal intitulée La foule illuminée par Raymond Mason.
Sculpture par Raymond Mason située à Montréal et intitulée La foule illuminée.

Les occasions

En prenant sa retraite, le temps et l’espace mental occupés par le travail deviennent libres et de nouvelles occasions se présentent.

Occasion de se rattraper dans des travaux: Il y a de fortes chances qu’il y a dans votre demeure des projets entamés, ou pour lesquels vous avez fait des achats, mais qui n’ont pas été complétés. On dit souvent que cela occupe la première année de la retraite, c’est un peu comme mettre de l’ordre et continuer de rouler à la même vitesse. Certains y voient l’occasion de faire une transition vers un nouveau mode de vie.

Occasion de découvrir: La retraite est l’occasion parfaite pour être curieux, aller à la découverte de nouvelles expériences, connaissances, relations. Des sorties hors de notre zone de confort, de nouveaux sports comme le pickleball, des escapades dans les environs ou dans des coins qui nous sont inconnus, et peut-être même des voyages organisés, ou non, différents de ceux pris alors qu’on ne disposait que d’une semaine pour refaire le plein. Plusieurs découvertes peuvent se faire de façon virtuelle si l’on ne peut pas se déplacer.

Occasion de profiter de sa famille: Si le travail vous a empêché de passer du temps avec vos parents vieillissants, ou petits-enfants, ou vos sœurs et frères, la retraite offre l’occasion de se rattraper. Certains font des petits voyages ou escapades ainsi pour maximiser du temps de qualité en plus de visites plus fréquentes qu’avant.

Occasion de faire du travail à temps partiel: Certains trouvent que la retraite leur permet de poursuivre le travail, mais à leurs conditions. Que ce soit de la suppléance, de la livraison, d’être placier dans une salle de spectacle, célébrer des mariages, toutes ces occasions se font selon la volonté et la disponibilité du retraité. N’étant pas une obligation, c’est explorer différentes possibilités de travail sous d’autres angles.

Occasion de bénévolat organisé: La retraite offre l’occasion d’offrir son temps et ses talents pour le bien de sa communauté. Ce peut être de siéger à des comités, administrer des sites en ligne, faire du bénévolat pour aider ceux qui sont plus vulnérables: au comptoir populaire, à la banque alimentaire, pour la popote roulante, visites dans les foyers de personnes âgées. Ces activités sont très valorisantes et contribuent à améliorer le sort de ses concitoyens plus fragiles.

Occasion de trouver un rythme de vie plus sain: Que ce soit pour préparer davantage sa nourriture, prendre le temps de la savourer, être actif physiquement de façon régulière, stimuler son cerveau avec des activités captivantes, ces occasions permettent de mieux s’occuper de soi. Il y a un réel plaisir à se réveiller… sans réveille-matin et dormir tant qu’on en a besoin.

Les mises en garde

Repousser la date de sa retraite à cause de la peur, c’est plus qu’éviter de prendre une décision.

N’attendez pas d’être incapable de travailler pour arrêter, car vous serez moins en mesure de profiter du temps qu’il vous reste.

Vous avez payé pendant toutes vos années au travail pour pouvoir vous offrir une retraite. C’est votre argent et votre temps qui la rendent possible. Pas de culpabilité à avoir parce que vous avez pu et su vous prendre en main.

C’est le temps alors que vous avez encore la santé pour profiter de la vie et des occasions qui s’offrent à vous, malgré la peur. Prenez votre courage en main! 

Autres ressources:

Annonce de la vidéo Oser l'aventure
Annonce pour la vidéo Parler d'argent dans le couple. Michel et Julie avec argent et cartes de crédit dans les mains devant un mur de pierre

Pour rester à l’affût des nouvelles publications et obtenir accès au centre de ressources, abonnez-vous à notre infolettre.

Partagez ce billet!

4 commentaires

  • Excellent billet. Bravo et merci Julie et Michel pour ce texte édifiant! Étant moi-même retraitée depuis une dizaine d’année, je peux attester que je n’ai aucun regret d’être passée à ce nouveau chapitre de ma vie. Si c’était déstabilisant au départ, je reconnais, depuis, que la retraite offre le luxe du temps qui permet plus aisément de découvrir une panoplie de petits bonheurs simples, de nouvelles passions, de belles rencontres et j’en passe… et de mieux relever les défis que la vie nous présente… C’est aussi le moment idéal pour retrouver son coeur d’enfant… J’en suis grandement reconnaissante.

Abonnez-vous à l’infolettre et…

Recevez l'infographie 15 minutes en mode débarras. Sablier.