Notre enfant adulte est de retour à la maison

Un Tanguy! C’est ce qu’on entend quand on dit que notre enfant adulte est de retour à la maison. En effet, notre fils aîné est revenu demeurer chez nous de façon temporaire. Ce n’était pas prévu, mais c’est une situation que plusieurs vivent en ces temps où le coût du logement est élevé.

Musique à écouter pendant ou après la lecture de ce billet (il se peut que l’écoute simultanée ne soit pas possible): Cent-treizième rue par Hubert Lenoir 

Même si elle est sortie en 2001, ce n’est qu’au début de 2022 que nous avons regardé la comédie à succès Tanguy  dont le titre désigne maintenant un enfant adulte qui reste chez ses parents. Était-ce prémonitoire? Ou étaient-ce nos amis qui nous avaient souvent suggéré ce film qui étaient clairvoyants?

Toujours est-il que nous sommes chanceux et heureux de pouvoir passer ce temps avec notre fils. Mais, côté minimalisme, j’ai tiré quelques constats de ce début d’expérience que je partage avec vous. Ce billet porte donc sur la question du désencombrement; d’autres aspects d’une telle situation, comme les communications et les finances, sont abordés dans les articles cités en ressources ci-dessous.

Notre maison était désencombrée!

Nous conservons encore des choses que l’on ne devrait pas, mais en général Julie et moi sommes fiers des espaces dégagés chez nous. S’ajoute maintenant, à la liste des avantages de désencombrer son logement, la prévention de quelques problèmes lorsqu’un enfant adulte est de retour à la maison.

En effet, on avait une chambre d’amis prête à recevoir avec un peu d’espace de rangement. Et notre fils a pu s’installer un espace de travail dans le sous-sol. Ce n’est pas parfait, car c’est aussi notre salle de télévision et d’exercices, mais on n’a pas eu à vider une pièce en panique. De plus, la flexibilité de notre chambre d’inspiration, puisque nous avons évité d’en faire une salle à débarras, nous offre d’autres options si nécessaire.

Mais pour ce qui est des affaires de fiston… c’est à la fois plaisant et douloureux. Plaisant parce qu’on avait des surfaces de plancher dégagées pour les accueillir. Douloureux parce que l’on ne voit plus le fruit de nos efforts pour les désencombrer! Mais, honnêtement, il y a pire que ça dans la vie.

Par exemple, notre garage était dégagé. Il nous suffit maintenant de laisser une auto sortie pour pouvoir y mettre ses vélos, outils, meubles et autres gilets de sauvetage. De même, il a pu empiler bien des choses sur le plancher du sous-sol.

Citation relative à un enfant adulte est de retour à la maison : Un logement désencombré vous permettra d’éviter quelques problèmes si un enfant adulte revient à la maison. Deux chèvres dans leur abri.

On n’est jamais trop jeune pour désencombrer!

Notre fils a 26 ans. On a été surpris de voir, en l’aidant avec son déménagement, tout ce qu’il avait déjà accumulé! Dans son cas, ce ne sont pas tant les petites choses que les gros morceaux. Une leçon à tirer ici, applicable à tous les âges, c’est de ne pas attendre pour se départir d’objets que l’on n’utilise pas. Ça rend tout déménagement plus facile, et potentiellement moins coûteux. Rappelons-nous aussi que ce qui ne nous sert pas pourrait être utile à quelqu’un d’autre.

Je pense par exemple aux quatre pneus d’hiver montés sur des jantes qui proviennent d’une voiture qu’il ne possède plus depuis quelques mois. Son intention est de les vendre. Pour l’instant, il a fallu les déménager et ils sont maintenant chez nous. Il a aussi un petit (mais quand même lourd) poêle à bois portable et une grande (et aussi lourde) table de travail dont il ne se servait pas.

Nomade numérique

Par son emploi actuel, notre fils a la possibilité de devenir un « nomade numérique », ce style de vie minimaliste qui combine voyage et travail, rendu plus répandu par la technologie et la pandémie (ce sera le sujet d’un autre billet). Ça veut dire que l’on va bien profiter du temps qu’il est avec nous avant qu’il ne parte pour une durée et une destination présentement inconnues. Mais ses choses, elles?

Ressources:  

Comment survivre au retour à la maison de votre enfant

Survivre au retour de votre enfant à la maison

8 points à discuter avant que notre enfant revienne à la maison

Parmi nos billets:

Désencombrer à la retraite: simplifier sa vie et celle des enfants

Pour rester à l’affût des nouvelles parutions, inscrivez-vous au bas de cette page ou sur la page Infolettre.

Partagez ce billet!

Ajoutez un commentaire

Avez-vous lu?

Abonnez-vous à l’infolettre et…

Abonnez-vous
à l'infolettre

Abonnez-vous
à l'infolettre

Recevez l'infographie 15 minutes en mode débarras. Sablier.