Désencombrer ses comptoirs de cuisine

D

Nos deux garçons sont à l’université et nous visitent lors des congés. Lors du dernier, notre plus vieux ne comprenait juste pas la logique derrière une de nos décisions d’organisation dans la cuisine : l’emplacement du grille-pain. Parlons donc de désencombrer ses comptoirs de cuisine.

Musique à écouter pendant ou après la lecture de ce billet (il se peut que l’écoute simultanée ne soit pas possible) : Clapping Music par Steve Reich

Le grille-pain

Discussion banale vous direz? Ha! Peut-être pas. Cet universitaire trouvait horriblement ennuyeux d’avoir à sortir le grille-pain du tiroir les matins qu’il voulait manger des rôtis, pour griller son pain. L’action consiste à ouvrir le tiroir, soulever le grille-pain, le poser sur le comptoir au-dessus du tiroir et le brancher. Temps écoulé : un gros 5 secondes. Le remettre en place : un autre gros 5 secondes. Durée de l’activité : peut-être 10 minutes pour rôtir et laisser refroidir le grille-pain pendant qu’il déjeune.

Notre logique : pendant plus de 23 heures par jour (et parfois même 24 heures), le grille-pain ne sert pas. En le remisant (lorsqu’il est refroidi!), le comptoir dégagé est attirant, permet d’avoir une surface accessible et se nettoie facilement au courant de la journée. Dix secondes pour un coin reposant, pas trop pire comme investissement!

Tiroirs de cuisine avec une citation relative à désencombrer ses comptoirs: Le grille-pain sert tout au plus une heure par jour. En le remisant, le comptoir est attirant et se nettoie facilement. Dix secondes pour un coin reposant, pas trop pire comme investissement de temps!

Le tiroir à petit-déjeuner

Comment en sommes-nous arrivés là? D’abord, en visitant des amis, ils nous avaient surpris avec leur tablette rétractable pour le grille-pain et entreposage du pain dans une armoire; il n’y avait qu’à brancher et voilà! Cette idée géniale nous était restée en tête.

Notre cuisine a été remodelée il y a quelque temps. Nous avions dû tout retirer des armoires et avons fait un important tri et beaucoup de délestage lorsque nous avons remis la vaisselle, accessoires et nourriture en place. Finalement, on s’est retrouvé avec un grand tiroir profond de disponible. Et le tiroir à déjeuner est né! On y retrouve le grille-pain, les boîtes de céréales, le gruau, le pain, le miel et les graines de chia à mettre dans les céréales. Ça c’est bâtir du meilleur sur une idée déjà gagnante.

Intérieur d'un tiroir de cuisine avec grille-pain et nourriture pour déjeuners

Alors, tiroir/armoire ou comptoir? Et après le grille-pain, y a-t-il d’autres objets qui peuvent être placés ailleurs pour désencombrer ses comptoirs?

Autres suggestions :

7 idées de génie pour désencombrer les surfaces planes

Et parmi nos billets :

Pour rester à l’affût des nouvelles parutions, inscrivez-vous au bas de cette page ou sur la page Infolettre.


Partagez ce billet!

3 commentaires

  • Bien, c’est certain que c’est plus joli quand le comptoir est dégagé quoique qu’il y ait de très mignons grille-pain qui ajoutent une touche de couleur à nos cuisines que nous aimons de couleur neutre ces temps-ci. À la retraite, c’est un plaisir de se créer de nouvelles routines car 10 minutes ou 15 le matin ne changent pas grand chose à notre quotidien, quand on travaille, le temps du matin est TOUJOURS trop court, de même pour les personnes plus jeunes pour lesquels le temps n’est pas proportionnellement le même que pour les aînés. Puis c’est chiant d’avoir à sortir et ranger le grille-pain chaque matin, on peut le faire quand on a de la visite si on y tient et de toute façon, c’est très personnel. Perso, je le sortirais pour mon beau et adorable enfant quand il me visite, ne serait-ce que pour lui signifier que je peux changer ma façon de voir pour l’accueillir et le faire sourire malgré nos nouvelles conventions…

  • Bravo pour cette initiative assez géniale! On a tous besoin de se réinvestir dans la simplicité, surtout avec la culture de consommation qui nous envahit de partout depuis l’ère de l’abondance et de l’accès immédiat à tout ce qui nous attire . Chez nous, toutes les unités du bas de nos armoires sont munies de tiroirs qui permettent de placer plusieurs appareils et utensils encombrants qui n’ajoutent rien au décor de la cuisine et qui rendent leur accès difficile lorsque placés au fond de l’armoire. Malgré cela, il faut passer à l’élagage au moins deux ou trois fois par année. Il y a maintes façons de minimaliser sa vie en maximisant tous les espaces cachés de la maison (sous-sols, greniers, garde-robes, sous-lits, intérieur des portes de dépense, etc.) Votre blogue servira sans doute à poursuivre ces petits trucs. On suivra votre parcours avec enthousiasme. Félicitations!
    Maurice

  • Excellente idée. Tous les pouces de comptoir que l’on peut gagner ajoute au coup d’oeil comme au plaisir de cuisiner. Et tout l’monde est gagnant.

Avez-vous lu?