Ruminer les sorties au restaurant

R

Resto ce soir? À quels moments proposez-vous d’aller au restaurant? S’agit-il d’un réflexe régi par l’habitude ou par la paresse? Ou d’une sortie planifiée pour célébrer une occasion ou faire une rencontre? Voici quelques réflexions au sujet des sorties au restaurant et des astuces à considérer afin d’économiser lors de ces sorties.

Musique à écouter pendant ou après la lecture de ce billet (il se peut que l’écoute simultanée ne soit pas possible): Les beautés du diable  de François Dompierre interprété par Angèle Dubeau et la Pietà

À boire!

Il y a de petites décisions qui peuvent faire une différence sur l’addition en restaurant en commençant par ce que l’on boit. Presque partout, l’eau du robinet est potable et est gratuite. C’est un choix santé : pas nécessaire de prendre de l’eau embouteillée. Si vous cherchez à faire un peu plus chic, l’eau pétillante offre les mêmes bienfaits à un coût qui varie selon les endroits.

Si vous tenez à une boisson gazeuse, sachez que celles en bouteille respectent davantage le goût recherché que celles en fontaine. Cependant, certains restaurants offrent de remplir le verre à nouveau sans coût. Avant de sauter sur cette aubaine, il faut considérer l’apport calorifique de la liqueur douce.

Et la boisson alcoolisée? C’est la façon la plus rapide de dépenser de l’argent. Ce n’est pas nécessaire de prendre une consommation avant le repas. Un truc facile, si vous prévoyez boire du vin avec le repas, c’est d’entamer la bouteille à l’arrivée. D’abord, selon votre choix, une bouteille de vin vous reviendra moins coûteuse que deux « drinks » et deux verres de vin. Aussi, au lieu de se forcer pour la terminer avant de quitter le restaurant, de plus en plus de restaurants peuvent bouchonner à nouveau la bouteille de vin entamée afin que vous puissiez ainsi la rapporter à la maison.

Les grignotines

Il n’est vraiment pas nécessaire de commander des grignotines avant le repas au restaurant; on le fait rarement à la maison. Cependant, si vous choisissez de la faire, pourquoi ne pas les partager? Il y a souvent des plateaux de grignotines variées de disponibles; mais aussi certaines entrées se partagent bien. Attention de ne pas tremper vos bouchées plus d’une fois dans la sauce (« double dipping ») afin d’éviter d’y mettre de votre salive. Oui, je sais, y’en a que ça ne dérange pas…

Offres du jour et table d’hôte

Si les restaurants proposent des tables d’hôte ou menu à prix fixe, considérez l’offre selon votre appétit. C’est habituellement avantageux côté prix seulement si vous pensiez vraiment tout manger ce qui y est offert. On ne vous laisse pas souvent partir avec le dessert si vous n’avez plus faim. En passant, un dessert avec deux fourchettes, c’est le bonheur sans culpabilité!

Certains proposent des plats du jour. Habituellement, la description et le prix ne sont pas au menu, mais plutôt présentés par le serveur. Prenez le temps de demander le prix afin de ne pas avoir de vilaine surprise. Parfois, le coût nous fait réévaluer notre choix. Michel s’est déjà fait prendre avec un morceau de poisson à 40$ alors que la plupart au menu étaient autour de 25$.

Table à l'extérieur avec citation relative aux sorties au restaurant : de petites décisions peuvent faire une grosse différence sur l'addition.

Les restants 

Les portions de certains restaurants sont souvent très généreuses; si en plus on a grignoté en arrivant, ce sera bien correct de ne pas tout manger. S’il reste plus que quelques bouchées, demandez à les rapporter à la maison. Certains clients vont jusqu’à prévoir le coup en apportant leurs propres plats. Ne soyez pas gêné de faire appel à la pratique du « doggie bag » (comme si on allait vraiment donner les restes au chien!). En touristes dans une ville, nous avons déjà pris les restants pour les remettre à des sans-abris que nous allions invariablement croiser. Le geste semble apprécié chaque fois.

Pourquoi aller au restaurant?

Si vous êtes des habitués du genre tous les samedis soir on va au restaurant, posez-vous la question à savoir ce que vous recherchez. Est-ce un tête-à-tête? Un repas de moins à penser? Voir des amis? Vivre des expériences gastronomiques? En considérant notre réelle motivation, il y a peut-être moyen de combler notre souhait et d’économiser au restaurant. Le choix de l’établissement dictera aussi la facture. Les menus disponibles en ligne vous permettent d’estimer ce que coûtera la sortie.

Je vous invite à faire l’exercice très sérieux de noter pendant un mois toutes les dépenses de nourritures et boissons que vous faites sur le pouce et dans des restaurants. À la limite, si vous payez avec carte de crédit, faites le bilan partiel en consultant vos relevés. Vous serez probablement étonné des résultats. Surtout, soyez honnête.

Nous ne disons pas d’éviter ces plaisirs. Il s’agit plutôt d’en tenir compte dans le budget. De cette façon, un montant fixe peut servir aux décisions spontanées et prévues. 

En guise de conclusion, je vous invite à faire de vos sorties aux restaurants des aventures! Profitez de l’occasion pour goûter des plats que vous ne préparez pas à la maison ou qui seront nouveaux pour votre palais. Quelle façon de faire de belles découvertes!


Pour poursuivre la lecture:

Une saine alimentation lorsque l’on mange ailleurs qu’à la maison

Parmi nos billets:

Le minimalisme pour réduire l’endettement

Un repas partagé par semaine: gagnant-gagnant

26 façons d’éviter le gaspillage de nourriture ou comment étirer son budget d’alimentation

Pour rester à l’affût des nouvelles parutions, inscrivez-vous au bas de cette page ou sur la page Infolettre.

Partagez ce billet!

1 commentaire

Avez-vous lu?