Trousse d’urgence à la maison

T

Comme nous l’écrivions dans La cigale est-elle minimaliste?, être minimaliste ne veut pas dire être insouciant. Voici un sujet pour lequel on peut se permettre d’être maximaliste : la trousse d’urgence à la maison. 

Musique à écouter pendant ou après la lecture de ce billet (il se peut que l’écoute simultanée ne soit pas possible): Passage du nord de l’album Saimaniq par Oktoécho

Les recommandations d’agences et de nos gouvernements sur la trousse d’urgence visaient habituellement les désastres naturels et les pannes d’électricité. Je vais résumer ces recommandations et ajouter quelques items auxquels on n’aurait pas pensé avant la pandémie.

Trousse de premiers soins

On devrait avoir chez soi et dans son auto une trousse de premiers soins. Si ça fait un certain temps que vous l’avez ouverte, examinez-la pour voir s’il y a des articles expirés ou s’il manque quelque chose.

Vous trouverez ci-dessous un lien vers une liste préparée par l’hôpital pour enfants de Toronto.

Par ailleurs, à quand remonte votre dernière formation en premiers soins et réanimation cardiorespiratoire (RCR)? Quand la fin de la pandémie le permettra, il sera peut-être temps de se rafraîchir la mémoire (et les conseils de RCR changent souvent).  Entre-temps, il y a des vidéos de rappel. Suggestion : si vous travaillez dans une petite entreprise ou au sein d’un groupe restreint, vous pourriez organiser une formation sur place; vos collègues seront reconnaissants de leur avoir ainsi facilité la tâche. Et rien de tel que le bouche-à-bouche pour mieux se connaître! (Si vous m’avez cru, vous êtes mûr pour une mise à jour! Dire que l’on faisait cela dans nos cours de natation.)

La trousse d’urgence : une des rares raisons d’acheter en espérant n’avoir jamais à s’en servir. À côté: œuvre d’art abstraite de couleurs rouge, blanche et noire par Renato Pozaić
Artiste : Renato Pozaić

La trousse d’urgence de base

Le gouvernement du Canada recommande de pouvoir être autosuffisant pour 72 heures. Dans la liste des ressources ci-dessous, j’ai mis le lien vers la page pertinente : vidéo claire et listes pour des trousses pour la maison et l’auto. On y indique également la possibilité d’en acheter une toute faite au lieu de l’assembler soi-même.

Le gouvernement de la France présente aussi un site avec des conseils détaillés pour se préparer à des urgences (lien ci-dessous).

Quelques commentaires additionnels :

  • On y pense moins, mais s’il n’y a plus d’eau au robinet, il n’y en a plus pour la toilette. C’est arrivé dans notre communauté pendant la crise du verglas après que le château d’eau fût vide. Ce peut être utile de garder un bidon d’eau, même expirée, pour la toilette.
  • Un des objets suggérés dans les listes en est un que les jeunes ne connaissent probablement pas : une radio à piles. C’est bien la musique et la radio sur nos téléphones et haut-parleurs Bluetooth, mais sans Wi-Fi et signal cellulaire, on ne recevra pas de nouvelles.
  • Mais si on a un signal, une pile de recharge pour son portable, chargée, peut être utile. 
  • Même la nourriture non périssable a des dates de péremption; notez-les dans une liste et consultez-la régulièrement afin de consommer et remplacer ces produits avant leur expiration.

La nouvelle trousse d’urgence 

La pandémie nous a appris que l’on devrait conserver des articles qui sont absents des listes fournies jusqu’à maintenant par nos gouvernements. Ce sont des objets qui ont été sujets à pénurie dans les magasins. Voici ce que j’ai noté; si vous pensez à autre chose, svp l’ajouter dans les commentaires.

  • Des masques
  • Des gants jetables
  • Du gel désinfectant pour les mains
  • Un produit désinfectant pour surfaces (eau de javel, lingettes désinfectantes, alcool)
  • Et, l’item célèbre de 2020, du papier de toilette!

Les listes traditionnelles recommandent d’inclure dans sa trousse de la nourriture qui se maintient et se consomme sans électricité. Comme il peut y avoir des situations où l’électricité est abondante mais nos déplacements restreints, il peut être utile de toujours conserver quelques repas surgelés. 


Voilà donc quelques achats à faire, sans souci minimaliste s’ils ne servent jamais! Et pourquoi parler de trousse d’urgence dans ce blogue? D’abord, parce qu’il ne s’agit pas d’entreposer inutilement, mais de faire des provisions judicieuses. Et ensuite, parce que désencombrer sa demeure nous permettra de trouver une place pour ladite trousse! 

Ressources :

Trousse de premiers soins  (Hôpital pour enfants de Toronto)

Trousses d’urgence (gouvernement du Canada)

Préparer son kit d’urgence (gouvernement de la France)

L’essentiel d’un garde-manger pour les catastrophes (Croix-Rouge canadienne)

Parmi nos billets :

La cigale est-elle minimaliste?

Pour rester à l’affût des nouvelles parutions, inscrivez-vous au bas de cette page ou sur la page Infolettre.

Partagez ce billet!

Ajoutez un commentaire

Avez-vous lu?