La cigale est-elle minimaliste?

L

Dans la fable La cigale et la fourmi  écrite en 1668 par Jean de La Fontaine, la cigale est-elle minimaliste? Si oui, elle ne nous donne pas une très bonne réputation. Par ce petit billet estival, voyons les conseils que nous pouvons en tirer aujourd’hui.

Musique à écouter pendant ou après la lecture de ce billet (il se peut que l’écoute simultanée ne soit pas possible): Son de cigales en été par Ambient Music Italy

Mon souvenir d’école primaire de La cigale et la fourmi  est la morale voulant qu’il faille travailler fort dans la vie et ne pas être paresseux. En fait, il semble que La Fontaine n’avait pas attribué une morale spécifique à cette fable. 

Au cas où elle serait un peu loin dans votre esprit, la voici :

La Cigale, ayant chanté
Tout l’été,
Se trouva fort dépourvue
Quand la bise fut venue :
Pas un seul petit morceau
De mouche ou de vermisseau.
Elle alla crier famine
Chez la Fourmi sa voisine,
La priant de lui prêter
Quelque grain pour subsister
Jusqu’à la saison nouvelle.
« Je vous paierai, lui dit-elle,
Avant l’Oût, foi d’animal,
Intérêt et principal. »
La Fourmi n’est pas prêteuse :
C’est là son moindre défaut.
« Que faisiez-vous au temps chaud ?
Dit-elle à cette emprunteuse.
— Nuit et jour à tout venant
Je chantais, ne vous déplaise.
— Vous chantiez ? J’en suis fort aise.
Eh bien ! Dansez maintenant. »

La cigale a-t-elle choisi un style de vie minimaliste, réduisant ses dépenses au minimum, afin de pouvoir chanter tout l’été au lieu d’aller au bureau? C’est un choix valable à condition d’avoir bien planifié son hiver, c’est-à-dire sa retraite. Combien va-t-on dépenser à la retraite et d’où va venir l’argent?

Citation relative à la cigale est-elle minimaliste: êtes-vous plutôt cigale ou plutôt fourmi? Arrière-plan: grandes herbes et roches en été

Donc, la cigale est-elle minimaliste? Non, elle est insouciante!

Cela étant dit, mes lectures m’ont fait découvrir que même si certains appliquent encore la morale que j’ai apprise, d’autres y voient une interprétation contraire: la fourmi était égoïste alors que la cigale divertissait les gens de façon bénévole.

Pour ma part, je trouve que la plus belle leçon que l’on peut tirer aujourd’hui de cette fable a été résumée par Rafadam*:

« [R]ejetons l’insouciance de la cigale et l’égoïsme cruel de la fourmi; mais soyons à la fois et dans la mesure du possible: généreux et bon-vivant telle la cigale, prévoyant et économe comme la fourmi.» 

Et vous, êtes-vous plutôt cigale ou plutôt fourmi?

Pour poursuivre la lecture:

Les suggestions de la fourmi parmi nos billets:

Le minimalisme pour réduire l’endettement

The Price is Right: bien gérer son budget

Les suggestions de la cigale parmi nos billets:

La valeur de ne rien faire

Le troc, l’entraide et les voisins

* Quelle est la morale de La Cigale et la Fourmi de Jean de La Fontaine

Pour terminer sur une note amusante, cette chanson fait suite à l’histoire de touristes qui se seraient plaints du chant de la cigale en Provence:

Touche pas aux cigales par Le groupe Aïoli

Pour rester à l’affût des nouvelles parutions, inscrivez-vous au bas de cette page ou sur la page Infolettre.

Partagez ce billet!

5 commentaires

  • J’adhère à la vision de Rafadan. Je crois avoir un côté fourmi assez développé, ne craignant pas l’effort et aimant faire des provisions, des réserves…surtout quand il s’agit de conserver ce que je récolte dans mon potager. Je cherche aussi de plus en plus à apprécier le moment présent et à me libérer du poids qu’amène la consommation excessive. Amusant comme question!

  • La chanson des cigales est vraiment bonne, bien que la raison qui l’a inspirée est décourageante. Belle recherche de musique, comme toujours. J’aime bien les paroles que vous avez soulignées dans Rêver mieux.

    • Merci Anne-Marie!
      Aux lecteurs qui cherchent ces paroles de Daniel Bélanger: elles étaient dans notre Infolettre. Les voici:

      Tu me demandes combien je fais
      Je fais de mon mieux
      Et ce mieux, combien c’est?
      Ce mieux est juste parfait

  • J’adore la chanson du groupe Aioli. Très bon sujet pour nous faiire réfléchir et nous donner le goût de retourner aux fables de Lafontaine… Continuez votre travail très inspirant!

Avez-vous lu?