Minimalisme selon l’objectif

Mis à jour le 15 juillet 2022

Pourquoi vous intéressez-vous au minimalisme? Votre réponse est probablement différente de la nôtre ou de celle de la personne de l’autre côté de l’Atlantique qui lit ce billet en même temps que vous. D’où le titre de minimalisme selon l’objectif: c’est en partant de ce que vous souhaitez changer dans votre vie que vous allez identifier les pistes de réflexion, les principes et les méthodes qui sont pertinentes. 

Musique à écouter pendant ou après la lecture de ce billet (il se peut que l’écoute simultanée ne soit pas possible): Stasis  par Sarah Pagé

Avant même de changer quoi que ce soit, le simple fait de réfléchir au minimalisme peut vous amener à prendre un peu de recul et porter un nouveau regard sur votre emploi du temps, de l’espace et de l’argent.

Changements volontaires ou nécessaires

Pour certains, le minimalisme s’impose, sous ce nom ou un autre, à la suite d’une situation hors de leur contrôle comme la maladie ou la perte d’un emploi en temps de pandémie.

La pandémie nous a certainement rappelé à tous de ne rien tenir pour acquis. Comment répondons-nous à ce rappel?

Le minimalisme n’est pas la réponse à tout, mais il nous aide à identifier, et solidifier, ce qui est essentiel pour nous.  

Différents objectifs, différentes formes de minimalisme

De notre chaîne YouTube : Julie qui annonce la vidéo D'épluchures à bon bouillon
Une vidéo de notre chaîne YouTube

Si notre objectif est d’atténuer notre empreinte environnementale, le minimalisme comprend alors des actions telles que la fabrication à la maison de produits nettoyants, l’utilisation de couches lavables, l’abandon de certains matériaux.

Par contre, si notre motif est de se libérer du temps, les démarches ci-dessus n’iront pas nécessairement dans ce sens. Il est possible d’être minimaliste en réduisant ses activités, ses pertes de temps, ses engagements, son travail.

Si le but est de dégager de l’espace pour vivre, alors le minimalisme s’approchera davantage du désencombrement de sa demeure. Ça ne veut pas dire d’arrêter d’acheter, mais plutôt de consommer de façon plus sélective et souvent de se départir d’un objet lorsqu’un autre entre dans notre logement.

Or, si l’objectif est de réduire ses dépenses ou ses dettes, ou se donner le moyen de prendre sa retraite assez jeune, le minimalisme sera orienté vers une réduction d’achats, la recherche d’économies et une réflexion sur ses coûts de logement. Cela se fera tant avant qu’après la retraite et sera habituellement accompagné d’un budget suivi de très près.

Évidemment, il est possible (et même souhaitable!) de poursuivre plus d’un but à la fois.

Que permet le minimalisme selon l’objectif? Le maximalisme! On veut maximiser notre espace de vie, maximiser notre santé physique et mentale, maximiser la portion de notre vie à la retraite, maximiser notre temps libre, maximiser notre impact positif sur la planète.

Citation relative au minimalisme selon l'objectif: Le simple fait de réfléchir au minimalisme peut vous amener à porter un nouveau regard sur votre emploi du temps, de l'espace et de l'argent. Michel Gérin reflets en noir et blanc d’une feuille de papier avec rayures dans plusieurs miroirs
Photo : Renato Pozaić

Perceptions erronées du minimalisme

Le minimalisme peut, mais pas nécessairement, vouloir dire vivre dans une micro-maison, ne pas avoir de voiture, ou n’avoir que 33 articles dans sa garde-robe.

Parfois, le minimalisme est perçu comme une façon polie de signifier que quelqu’un est radin, chiche, qu’il ne dépense pas son argent. Si cela peut s’avérer exact à l’occasion, l’intention diffère. Par exemple, dans un esprit minimaliste, on voudra conserver nos bottes imperméables même si elles ne sont plus à la mode, mais on ne les gardera pas si elles prennent l’eau. On peut se départir de livres pour ne pas encombrer sa maison, mais on ne se privera pas de lire ce qui nous tente si le livre n’est pas à la bibliothèque. 

Bon, ces exemples ne sont pas parfaits; tout réside dans la perception. À la fin, ce qui compte, c’est que nous demeurions conscients de nos choix et de leurs impacts sur l’atteinte de nos objectifs vers une vie plus minimaliste et un futur simple.

Pour poursuivre la réflexion: 

Parmi les vidéos de notre chaîne YouTube:

Annonce du Défi 52 semaines épargne espace. Julie avec pot d'argent et Michel avec boîte d'objets
La vie en van: pourquoi? Julie et Sophie en entrevue dans la van.

Et parmi sos billets:

Minimalisme, simplicité volontaire et autosuffisance: similitudes et intentions

Simplifier sa vie: un peu, beaucoup, à la folie

Petits pas vers le minimalisme: passer de l’hiver à l’été

Ressources pour s’initier au minimalisme

Pour rester à l’affût des nouvelles parutions, inscrivez-vous au bas de cette page ou sur la page Infolettre.

Partagez ce billet!

1 commentaire

Avez-vous lu?

Abonnez-vous à l’infolettre et…

Abonnez-vous
à l'infolettre

Abonnez-vous
à l'infolettre

Recevez l'infographie 15 minutes en mode débarras. Sablier.