18 trucs pour désencombrer avec une maladie chronique

Comment le minimalisme et le désencombrement peuvent-ils nous aider à vivre avec un manque d’énergie causé par la fatigue chronique, une autre maladie chronique ou la COVID longue? C’est ce que nous allons voir ci-dessous ainsi que quelques trucs pour l’entretien de son logement quand on manque d’énergie. 

Musique à écouter pendant ou après la lecture de ce billet (il se peut que l’écoute simultanée ne soit pas possible): Wiosna d’Alex Baranowski par Angèle Dubeau

Deux lectrices, Johanne et Odile, nous ont toutes deux fait la suggestion de ce sujet. Si vous avez des suggestions de billets, écrivez-nous!

Il y a trois moments où l’on peut penser au minimalisme pour nous aider à vivre avec un manque d’énergie : quand on est en bonne santé, lors du diagnostic d’une maladie chronique, et quand ça va mal. 

Quand on est en bonne santé

On met de côté une réserve financière au cas où des imprévus majeurs surviendraient, on contracte des polices d’assurance pour recevoir une compensation monétaire, mais on ne peut pas souscrire à une assurance de temps.

Cependant, on peut désencombrer sa maison pendant que l’on est en bonne santé. Si – ou quand (vieillesse oblige) – on aura moins d’énergie pour le ménage et l’entretien, des pièces dégagées deviennent une réserve de temps et de calme : le ménage régulier, ou la préparation d’un déménagement, seront plus faciles et demanderont moins de temps.

De même, prendre des habitudes minimalistes, telles que faire attention à ses achats (toujours se demander si on en a vraiment besoin) et se départir au fur et à mesure de choses qui ne servent plus, va rendre la vie plus facile lorsque des imprévus la compliqueront.

Si l’on reçoit un diagnostic d’une maladie chronique dont la progression va prendre un certain temps, agir dès le début et obtenir de l’aide pour désencombrer sa demeure rapportera des dividendes plus tard.

Courtney Carver, que Julie et moi avons eu l’occasion d’écouter lors d’une conférence, a reçu en 2006 un diagnostic de sclérose en plaques. Cela l’a motivée à créer le blogue Be More with Less, puis en 2010, Project 333, souvent cité comme un exemple de minimalisme. Vous pouvez aisément trouver des articles et des vidéos en anglais et en français au sujet de sa mise en pratique.

Essentiellement, pendant trois mois vous ne conservez que 33 articles dans votre garde-robe, y compris vêtements, bijoux, manteaux et souliers (mais ne comptez pas sous-vêtements, pyjamas, vêtements d’exercices et anneau de mariage). Vous pouvez apporter des changements pour la saison suivante (3 mois). C’est tout un défi! Peut-être trop radical pour la plupart d’entre nous, mais madame Carver avait compris que réduire sa garde-robe, et donc les décisions et émotions qui accompagnent un surplus de vêtements, l’aiderait à vivre avec sa maladie.

18 trucs pour désencombrer avec une maladie chronique

Pour écrire ce billet, j’ai lu de nombreux témoignages de personnes vivant avec une maladie chronique qui partageaient leurs astuces pour l’entretien et le désencombrement de leur logement. Faisons ici la distinction entre les deux : l’entretien ou le ménage consiste à maintenir la propreté de la maison; désencombrer consiste à réduire le nombre d’objets dans celle-ci.

Je les ai résumés en 18 trucs.

1. Réduire sa garde-robe

Suivre l’exemple de Courtney Carver et de nombreuses autres personnes qui ont réduit leur garde-robe nous permet de mieux ranger notre chambre, ne conserver que les vêtements que nous aimons et réduire la prise de décisions. En effet, une professeure de la Burgundy Business School en France a fait une petite recherche auprès d’un groupe de jeunes femmes pour conclure qu’une garde-robe minimaliste réduisait l’anxiété.

2. Désencombrer par courts laps de temps

Voilà une autre suggestion qui revient souvent et que nous proposons nous-mêmes dans notre blogue, quel que soit votre état de santé. Ce peut être décourageant de désencombrer toute une pièce, mais en se fixant un temps limite avec une minuterie, par exemple 15 minutes, on sera très productif dans ce laps de temps et on évitera de s’épuiser. 

3. Prendre des pauses… ou le contraire

Il est important de prendre des pauses afin de ne pas trop se fatiguer pendant une tâche de ménage ou un effort de désencombrement. À l’inverse, certains passent à l’action pendant les pauses publicitaires à la télévision.

4. Planifier les repas

Planifier les repas, et par conséquent simplifier les visites à l’épicerie est profitable. Nous avons un billet sur ce sujet et, dans le Centre de ressources, une fiche pour vous aider.

5. Changer ses habitudes de lavage

J’ai lu sur ce sujet des recommandations tout à fait opposées. Pour certains, faire des plus petites « brassées » de lavage de vêtements plus souvent est moins fatigant. D’autres suggèrent d’avoir beaucoup de sous-vêtements et ainsi faire le lavage moins souvent.

6. Identifier ses objectifs

Dans Minimalisme selon l’objectif, nous expliquons que le minimalisme se vit selon l’objectif de chacun. Dans une situation où l’objectif est de mieux vivre avec une maladie chronique, on fait des choix en conséquence. Par exemple, on va désencombrer pour réduire le ménage, mais on ne va pas nécessairement se départir de tous les gadgets (voir le prochain point). Ça peut aussi signifier que les préoccupations écologiques ne seront peut-être pas aussi primordiales que pour d’autres personnes (par exemple, dans le point précédent, faire des lavages plus souvent).

7. Utiliser les gadgets ou trouver de nouvelles utilisations à de vieux outils

Dans un esprit minimaliste, l’on veut réduire des dépenses et le nombre d’articles chez soi. Cela nous permet ensuite d’acheter et ranger des objets utiles. Par exemple, plusieurs ont mentionné les robots-aspirateurs et les pinces pour ramasser des choses. Une personne seule explique qu’elle utilise un mini lave-vaisselle qui va sur le comptoir. 

Dans la catégorie « nouvelle utilisation », j’ai trouvé fort amusante l’idée d’utiliser une vadrouille ou une éponge avec un long manche (habituellement pour les planchers) pour laver le bain et la douche.

Par contre, si on achète un gadget et qu’après quelque temps on se rend compte qu’il ne sert pas, mieux vaut le vendre ou le donner à quelqu’un qui pourra s’en servir.

8. Visualiser

Voilà une suggestion de notre lectrice Johanne. Quand elle n’a pas assez d’énergie pour désencombrer, elle visualise une armoire ou une pièce sans les objets qui les encombrent et sera ainsi prête à agir quand l’occasion se présentera.

9. Demander de l’aide

Autre recommandation qui revient souvent : ne pas hésiter à demander de l’aide pour désencombrer ou faire du ménage, en commençant par ses enfants et son conjoint ou sa conjointe. Ce peut aussi être la famille plus étendue ou des amis.

Si notre budget le permet, on peut embaucher de l’aide régulière ou ponctuelle.

Mais dans tout ça, il ne faut pas oublier de respecter le cheminement des autres membres de la maisonnée dans nos efforts de désencombrement.

Citation relative à maladie chronique : Une réserve bancaire nous sert lorsque la vie nous lance un imprévu financier. Une demeure désencombrée est une réserve de calme et de temps qui nous sert lorsque la vie nous lance un défi de santé. Bouée de sauvetage près du lac Ontario.

10. Désencombrer les bibelots et les livres

C’est vrai que c’est plus difficile de se départir d’objets d’art, de souvenirs ou de livres.. Mais si on en a trop, ça finit par encombrer une pièce et nécessiter beaucoup d’époussetage. De plus, on finit par n’en remarquer aucun. 

11. Ne pas laisser les choses s’accumuler

Après avoir désencombré une pièce, on doit aussi prendre l’habitude de maintenir les surfaces dégagées (planchers, tables, meubles). 

Une personne a dit qu’elle se promène de pièce en pièce avec des sacs d’épicerie accrochés à son bras; chaque sac est identifié : chambre, cuisine, etc.. Elle y met donc les objets qui ne sont pas dans la bonne pièce. Puis à un autre moment, elle n’a qu’à vider les sacs dans les pièces appropriées.

D’autres profitent des déplacements dans le logement pour ranger une ou deux choses à la fois. On va à la toilette? On range un objet qui n’est pas à sa place ou on essuie le comptoir. On attend que l’eau bouille pour le thé? On commence le ménage d’un tiroir de cuisine.

Un autre truc est de ranger des produits nettoyants dans quelques pièces selon les besoins : ceux pour la salle de bain dans cette pièce, d’autres pour la cuisine sous l’évier, etc. – mais pas à la portée des enfants! Cela permet de faire des petits ménages quand on y pense au lieu d’en faire une grosse production.

12. Simplifier d’autres aspects de sa vie

Outre le désencombrement et les trucs de ménage, simplifier d’autres aspects de sa vie peut nous libérer du temps ou réduire l’effort mental et physique. Pour certains, c’est faire le ménage du sac à main ou du sac à dos (nous avons un billet sur comment alléger son porte-clés). Pour d’autres, c’est une coiffure qui demande peu d’entretien ou le choix de recettes santé simples.

En général, réduire le nombre de décisions à prendre est bénéfique. Par exemple, certains ont un plan hebdomadaire régulier pour le ménage (lundi : draps; mardi : salle de bain; mercredi : planchers, etc.)

13. Faire des listes

Comme il est important de s’arrêter avant de s’épuiser, une liste élimine l’effort d’essayer de se souvenir de ce qu’il reste à faire.

Elle permet aussi de constater tout ce que l’on a accompli en regardant ce qui est coché. Certains vont noter ces réalisations, même les plus simples, dans un journal de gratitude.

Vous trouverez dans le Centre de ressources un modèle de liste.

14. S’asseoir

Un tabouret ou une chaise pliante que l’on peut déplacer pour s’asseoir lorsque l’on fait certaines tâches ménagères peut aider à gérer son énergie.

15. Écouter de la musique ou autre distraction sonore 

Faire jouer de la musique pendant un effort de désencombrement ou de ménage hebdomadaire leur procure une énergie supplémentaire selon plusieurs. D’autres écoutent des humoristes. Pour ma part, je trouve qu’écouter un balado pendant une tâche plutôt ennuyante est une bonne distraction.

16. Ne pas se comparer

Il ne faut pas se comparer aux autres. Il est préférable d’apprécier les meilleurs moments de sa journée que de comparer ses mauvaises journées à ses bonnes journées. 

17. Considérer les formations Place à l’espace

Nos deux formations en ligne, une pour désencombrer sa cuisine et une pour la chambre et les vêtements, sont tout à fait appropriées pour des gens qui doivent répartir leur énergie sur une longue période. Chaque formation avec vidéos et guides s’étend sur quatre semaines. De plus, nous vous fournissons des outils pour continuer au-delà de cette période si vous n’avez pas tout fini. Vous pouvez vous réinscrire sans frais chaque fois que la formation est offerte.

18. Être gentil avec soi

Ne pas essayer de tout faire.


Nous souhaitons que cette approche minimaliste et ces trucs pour désencombrer avec une maladie chronique puissent vous être utiles. Pas besoin d’attendre de manquer d’énergie pour les mettre en pratique! Si vous avez d’autres trucs, n’hésitez pas à les ajouter dans les commentaires ci-dessous.

Pour rester à l’affût des nouvelles parutions, inscrivez-vous au bas de cette page ou sur la page Infolettre.

Partagez ce billet!

4 commentaires

  • Excellents trucs! Plusieurs conseils ont déjà été appliqués chez nous et les avantages sont encore plus notables dans un moment particulièrement occupé dans notre vie de retraités ….qui doivent actuellement récupérer de la Covid. Même si l’énergie n’est pas au rendez-vous en ce moment, notre environnement de vie est tellement plus facile à maintenir à cause du désencombrement déjà entamé…et c’est tellement meilleur pour le moral. Merci aux formations qui m’ont motivée à passer à l’action!

  • Félicitations pour ce billet! Je suis certaine qu’il va bien servir tous ceux qui ont régulièrement des baisses d’énergie ou, encore, qui souffrent de maladies chroniques les forçant à mesurer leurs activités…

Avez-vous lu?

Abonnez-vous à l’infolettre et…

Abonnez-vous
à l'infolettre

Abonnez-vous
à l'infolettre

Recevez l'infographie 15 minutes en mode débarras. Sablier.